Jardin creole et case

Jardin créole, c’est aussi des fruits de saison !

Jardin créole ou jardin de case

Le jardin créole, jadis autour de la « case », est aujourd’hui plébiscité par sa biodiversité et son équilibre « agro-éco-systémique ». Marquant autrefois la séparation entre la rue et la courette, il reste ancré dans les campagnes martiniquaises.

Eau et gros thym - jardin creoleIl associe la production de fruits et légumes, sans oublier les plantes médicinales communément appelées « rimèd razié ».

La grande diversité d’espèces végétales le caractérise dont les herbes aromatiques (le gros thym !) qui complètent parfois une parcelle agrémentée de décorations florales.

Jardin creole - fleurs

De nombreux fruits, cultivés dans le jardin créole, sont alors dits « climatiques » en rapport avec des saisons bien définies. Ainsi en cette fin d’année 2020, des couleurs, des senteurs, des arômes… pour le plein d’énergie !

Fruits de saison - Jardin creole

A portée de main, l’avocatier généreux

Avocat - jardin creoleFruit se mangeant en légume ?

Peu importe car il est salé ou sucré selon les pays.

Originaire du Mexique, le guacamole en est le plat typique. Au Brésil, il sera saupoudré de sucre comme dessert, alors qu’aux Antilles, l’avocat garnira notre assiette d’un solide féroce ou plus simplement par de jolies tranches coupées en quartier pour accompagner le Ti nain lanmori.

Ti nain Lanmori

Il régule entre autres le taux de cholestérol par ses phytostérols ; Vitamines C, E et K au programme couplées à des fibres – facilitant la digestion – en font un aliment à privilégier. Tant mieux car le jardin créole ne l’a pas oublié ! Sans pour autant en abuser car il est l’un des fruits les plus caloriques (220 kcal pour 100 grammes).

Legume saisonnier - familyevasion

 

 

Et pour la petite histoire coquine, son nom est dérivé du mot de langue nathuati qui signifie « testicule », par rapport à sa forme…

Goyavier, le piti du jardin créole

Goyavier - jardin creole - familyevasion

Bien que son origine soit méconnue, le mot goyave provient de la langue arawak qui signifie « fruit ». Famille des Myrtacées, ce fruit tropical est plus riche en vitamine C que les agrumes habituels (5 fois plus qu’une orange !) et contient du calcium ce qui est assez rare pour un fruit.

Fruits - goyaveEn cuisine la goyave se résume par un apport calorique de 68 / 100 g et un apport lipidique de 0,6 / 100 g.

Jus, nectar, sirop, sorbet… le fruit se décline aisément tant son arôme acidulé est apprécié des gastronomes.

Par contre, cueilli directement sur l’arbre, ses nombreuses graines dans la chair enlèvent quelque peu le plaisir de la dégustation.

D’où son surnom la « prune des sables » par les Aztèques.

Groseille-pays, un cadeau pour Noël !

Fleur de groseille

Confiture, sauce ou liqueur, la Gwozey peyi (bien différente des groseilles des pays tempérés !) orne le jardin créole depuis novembre. Ce qui en fait un fruit de fêtes, me précise Monique du « jardin créole écotours » au MarinSes magnifiques calices (= les sépales) charnus sont utilisés pour le jus de bissap (nom en wolof sénégalais) ; Ainsi l’hibiscus sabdariffa utilisé en sirop parfume agréablement une eau bien fraiche qui est la boisson nationale de certains pays africains.

Pour les amoureux des boissons plus fortes, le sirop se mélange très bien avec le rhum ! (n’est-ce pas Philippe ?)

Verre de rhum

Tige de groseille - jardin creoleCette fleur pourpre n’a pourtant pas à rougir comparée à sa consœur ornementale tant son élégance frappe le regard. En plus, sa consommation apporte fer, calcium (36 mg/100g), vitamines B et C (40mg/100g).

Mieux encore, l’action de la vitamine C, favorisée par ses pigments flavonoïdes, améliore d’une manière générale la circulation sanguine. Elle est reconnue aussi utile en cas d’hypertension, d’hypercholestérolémie et d’infections urinaires.

Cageot groseille - jardin creoleAinsi le jardin créole nous offre une richesse à portée de mains ; l’année touche à sa fin avec ses fruits saisonniers…

Nul doute que nous en ferons bon usage…

Fiche pratique du Bissap

Groseille-paysIngrédients : 1,5 l d’eau, 100 g de fleurs séchées d’hibiscus (ou groseille-pays), 50g de sucre

Filtre groseille-paysPratique : Faire bouillir l’eau, mettre les fleurs dans l’eau et laisser bouillir 20 min. Laisser refroidir et filtrer. Ajouter le sucre.

Dans les jardins de Nini, la groseille-pays est consommée fraiche. Mixée au blender avec de l’eau glacée et un peu de sucre. Filtrer pour un résultat rafraichissant.

Articles similaires pour la santé :

Pâtisser, c’est bon pour la santé

Basilic ou l’herbe royale

Rimèd razié

image_pdfimage_print
Previous Post Next Post

Comments

Add Your Comment
    • Marianne
    • 28 novembre 2020
    Répondre

    Sympa ce petit tour du jardin !

      • L'équipe de Family Evasion
      • 28 novembre 2020
      Répondre

      Merci Marianne, en effet on se balade et on déguste à la fin !
      A bientôt

    • Valérie
    • 28 novembre 2020
    Répondre

    Que de couleurs dans nos assiettes! Cela vaut toutes les vitamines!! Merci pour cette balade 🙂

      • L'équipe de Family Evasion
      • 28 novembre 2020
      Répondre

      C’est vrai que le “ti nain morue” mangé chez tatie est une balade gustative !
      A bientôt Valérie et merci !

    • Mamé
    • 28 novembre 2020
    Répondre

    Merci beaucoup pour le partage très intéressant et pour les jolies photos.

      • L'équipe de Family Evasion
      • 28 novembre 2020
      Répondre

      Plaisir de partager, à bientôt Mamé !

        • Catherine
        • 28 novembre 2020
        Répondre

        Bonjour Carolle, comme d’hab magnifique !!!
        La description de ton jardin créole avec de très belles illustrations de photos et de textes nous fait voyager chez nous 😉!

          • L'équipe de Family Evasion
          • 28 novembre 2020
          Répondre

          Merci Catherine pour ce voyage improvisé 😉

    • CAPGRAS Philippe
    • 28 novembre 2020
    Répondre

    Toujours très agréable ce petit tour dans notre belle Martinique.
    Merci bien.

      • L'équipe de Family Evasion
      • 28 novembre 2020
      Répondre

      Merci Philippe pour ce clin d’oeil !
      Le petit tour se poursuit avec pleins de “jolies choses” à venir.
      A bientôt

    • Danielle
    • 28 novembre 2020
    Répondre

    Bonjour,
    Que c’est beau cette image.
    J’aime j’aime, j’aime.
    Une hutte. J’aimerais vivre une aventure autour d’une hutte. Le climat est humide à l’extérieur, à l’intérieur, il fait bon avec une lampe à gaz, des objets ça et là et une capacité de rédaction, de création s’installe…
    Merci pour cette part de rêves.

      • L'équipe de Family Evasion
      • 28 novembre 2020
      Répondre

      Merci Danielle, pour ce commentaire si poétique qui nous entraine nous aussi à la rêverie.
      A bientôt

    • Ta petite sœur
    • 29 novembre 2020
    Répondre

    Tu ouvres les festivités, culinaires de la période, on a l’impression de senteur, de parfum de Noël. Il ne manque que nos cantiques pour nous mettre dans l’ambiance.
    Merci ma Sister, c’est un beau cadeau que tu nous fais, oublions la morosité du moment, c’est Noël, c’est Noël 🎉🎉👏💋

      • L'équipe de Family Evasion
      • 29 novembre 2020
      Répondre

      C’est vrai Nikie, tu chantes trop bien pour ne pas à nouveau nous entrainer dans la danse ! Et Iréné a t-il son chacha à côté de lui ? 😉

    • Kay
    • 29 novembre 2020
    Répondre

    Tip top !

      • L'équipe de Family Evasion
      • 29 novembre 2020
      Répondre

      Merci pour l’appréciation Kay !

    • Babot
    • 5 décembre 2020
    Répondre

    Ca donne faim tout cela !

      • L'équipe de Family Evasion
      • 5 décembre 2020
      Répondre

      Lol, la gourmandise est un vilain défaut ! Mais bon… avec les fruits on peut se le permettre. Hihi

  1. Pingback: Balade à Grand-Rivière sur les empreintes du passé - Family Evasion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *