Valer'EGOUY - FestiVal-David 2019 )

Valer’EGOUY, un engagement au service du Conte

Valer’EGOUY ou l’univers du conte

Valer'EGOUY à la Fête Mondiale du Conte 2017 lourdesValer’EGOUY écoute depuis son enfance les gens autour de lui qui gravitent dans le monde des artistes. Sa mère, femme de théâtre (à l’époque, on disait concert), son frère, magnifique conteur traditionnel, et sa descente dans son quartier chéri, Pérou à Sainte-Marie.

Cette ville est le berceau de la culture comme il aime le dire…

Le Bèlè inspire un rythme comme le chanteur Ti Robè qui donne la voix.

Nombre de personnages ont croisé sa route pour confirmer une voie toute tracée vers l’entretien de la mémoire collective, le Conte.

Sans répit, Valer’ prête l’oreille aux anciens, quête la Parole, image le Proverbe… et détricote les sous-entendus, les recoins des empreintes, le sens caché pour faire émerger la réminiscence d’Antan.

Un homme naturellement engagé auprès des Autres.

Un conte, une histoire familiale

Le conte, me partage Valer’, a des règles culturelles qui signent l’environnement dans lequel il nait. Autrefois me rappelle-t-il, les femmes contaient beaucoup dans leur sphère domestique, relayées ensuite par les hommes de la famille en dehors de la maisonnée. Il s’agissait alors de transmettre au sein du cercle familial avant de descendre dans la ronde.

Pendant la période post-esclavagiste, les Da étaient alors ce pilier de l’éducation et tissaient le lien entre « l’Habitation et la Rue Case-Nègre ».

A dessein de sauvegarder cette union universelle, ce regard vers l’ensemble du monde, le conteur va aussi à la rencontre de l’Autre pour « porter la parole ».

Et la donner ! Car elle revient toujours ! Tout ce qui est envoyé en l’air, tôt ou tard redescend.

Car un bon conteur vit avec sa ronde en la faisant vibrer et grandir par son partage. Un échange où la parole est plus importante que l’Homme, qui n’est que le vecteur pour « remplir sa mission ».

Structure du conte

Les conteurs traditionnels se différencient des conteurs contemporains ; en effet, une structuration bien spécifique habille un conte martiniquais.

La présentation tout d’abord : on dit qui on est ! Sé mwen, Ti Son… d’où on vient…

Puis les Tim Tim ou Ti-Tim arrivent avec le bwa sek (ou bwa sèch) pour communier avec la ronde et lui donner la parole. Est-ce que la cour dort ? Non, la cour ne dort pas… Il fait exister son objet magique, son lien avec les anciens. Il n’est jamais seul au milieu de la cour. Yé mistikri !?

La réflexion de l’Esprit est alors perceptible : le conteur, en symbiose avec la foule, peut laisser la liberté à la Parole. Le fil rouge sera respecté, bien entendu, mais la possibilité d’apartés avec des faits actuels, est permise et incarne d’autant plus la réalité vécue.

Faire des branches, dit-on… Faire société où le Yé krik, Yé krak se diffuse de façon circulaire pour faire corps avec celui qui a pris la parole, le conteur.

Les Anciens et les contes

Valer'EGOUY - FestiVal-David 2019Les conteurs traditionnels initiaient les plus jeunes. L’ artiste trouve sa place après environ une dizaine d’années de pratique. Il s’agissait parfois d’une joute verbale où le conteur laissait sa place selon son envie. Lui décidait (ou pas) de partir de son rond central… Tiré mwen là…

Les veillées mortuaires étaient bien sûr un des rendez-vous de la Rencontre, où les maîtres de la Parole, accompagnaient le voyageur invisible et sa famille.

Valer'EGOUY - Apero Contes 2019D’autres conteurs étaient appelés pour un évènement familial où était alors magnifié l’hôte (surtout les Griots de l’ Afrique de l’Ouest).

Il y avait souvent une note musicale, d’ailleurs, les Vieux conteurs disaient : Mwen kay chanté kont… parfois au son des rimes et de la poésie comme un Badjolè en herbe sait l’expérimenter.

D’ailleurs, le slam en serait-il le miroir ou le fils ?

Valer’EGOUY, directeur artistique

Valer'EGOUY - FestiVal David

Directeur artistique, le conteur professionnel, clame avec ferveur ses mots dans l’idée de partager et de participer à l’éducation populaire au plus près. Ainsi l’Association Martinique ImageAMI organise nombre de spectacles dans les quartiers des communes, des festivals… pour transmettre l’oralité du savoir et de la connaissance, cette écriture vivante qui nous construit.

Valer'EGOUY - Contes a la Pleine Lune - 5 Juillet 2020Et nous élève. L’idée est de laisser le Conte libre à l’extérieur, à l’intérieur…

Accompagner alors l’artiste pour l’aider à porter la culture orale ; Parfois il s’agit d’écrire la suite du chemin de la ronde du Conte éclairé simplement par un clair de lune.

Le messager d’hier pour demain trouve alors sa place véritable aujourd’hui par l’expression orale de son berceau culturel élargi.

Un challenge de l’Instant, dans le don de soi.

Fiche pratique

Association Image Martinique : https://www.associationmartiniqueimages.com

Facebook : AMI – Association Martinique Images

Facebook : Valer’EGOUY, 0696 455 150

Date à retenir :

Remerciements à l’AMI pour le crédit photo.

Article (s) similaire (s) sur ce thème : Regina Jocelyn

image_pdfimage_print
Article précédent Article suivant
    • Samora
    • 22 avril 2021
    Répondre

    Magnifique site.
    J’adore ce que vous faites et je visite souvent votre page !

      • L'équipe de Family Evasion
      • 22 avril 2021
      Répondre

      Merci Samora, réel plaisir de te lire !

    • Dimitri
    • 22 avril 2021
    Répondre

    Beau reportage! Le conte habite en effet nos enfances. Il est le jardinier de notre imaginaire collectif et personnel. Artiste conteur éclaire nous encore de ta magie des mots….

      • L'équipe de Family Evasion
      • 22 avril 2021
      Répondre

      Merci Dimitri pour ce commentaire poétique accompagnant les idées de Valère…

    • Harold
    • 22 avril 2021
    Répondre

    Avez-vous déjà assisté aux contes traditionnels lors de la pleine lune? Non? Qu’attendez-vous! Expérience à vivre.

      • L'équipe de Family Evasion
      • 22 avril 2021
      Répondre

      Merci Harold, de nous partager ton expérience… Vivement le déconfinement que la lune nous éclaire sur la voix de Valère ; à bientôt.

    • Chabine
    • 22 avril 2021
    Répondre

    Bèl passaj 👌🏼

      • L'équipe de Family Evasion
      • 22 avril 2021
      Répondre

      Merci pour le conteur !
      Bon chemin Chabine

    • EUGÉNIE Cathy
    • 23 avril 2021
    Répondre

    Toujours au top
    Avec Carolle j’en apprends beaucoup de ma Martinique
    😉

      • Adenet
      • 23 avril 2021
      Répondre

      Ne serais-tu pas conteuse toi-même?
      Encore une fois, joli écrit carolle !
      J’aimerais comprendre une phrase tout de même, que je ne suis pas sûre d’avoir comprise… “L’idée est de laisser le Conte libre à l’extérieur, à l’intérieur…”

        • L'équipe de Family Evasion
        • 23 avril 2021
        Répondre

        Bonsoir Clara, plaisir de te lire comme d’habitude !
        Pour te répondre avec le sourire, j’aimerai tant être ce « faiseur de paroles » que tu cites mais n’ai ni la verve ni la faconde malheureusement ; donc je fais ce que je peux avec la farandole des mots… 😉 et en m’amusant ! Tu m’y encourages d’ailleurs 😉
        J’essaye de répondre à ta question selon ma compréhension et mon échange avec Valèr :
        – ne pas emprisonner le conte que ce soit dans une pièce (même sur scène) et le laisser donc libre du mouvement à l’extérieur (comme le conte à la pleine lune le propose) ;
        – et j’irai même plus loin, ne pas laisser le conte enfermé à l’intérieur du conteur car comme dit Valèr « tout ce qui monte redescend… » donc envoyé une « onde de mots à la cour » pour qu’elle soit libre de revenir vers le conteur.
        C’était ce que tu avais pressenti ?

          • Adenet
          • 24 avril 2021
          Répondre

          Merci pour cette lumière. Je ne regrette pas d’avoir posé ma question! 😉

            • L'équipe de Family Evasion
            • 25 avril 2021

            Top si pas de regret ! 😉

      • L'équipe de Family Evasion
      • 23 avril 2021
      Répondre

      Merci Cathy, il faut dire que le partage que j’ai vécu au sein de ta famille m’a beaucoup appris également … à bientôt et bonne route.

    • Marie-Hélène
    • 23 avril 2021
    Répondre

    Bonsoir et merci beaucoup !

      • L'équipe de Family Evasion
      • 23 avril 2021
      Répondre

      Merci à toi Marie-Hélène et bonne lecture !

    • Murielle
    • 23 avril 2021
    Répondre

    Merci !

      • L'équipe de Family Evasion
      • 23 avril 2021
      Répondre

      Bon partage !

    • Mercator
    • 23 avril 2021
    Répondre

    Article intéressant qui rend hommage à tous les conteurs du monde. Il n’y a pas un pays où n’est conté une histoire, une légende, une morale ou une tradition. Le conteur était un peu le chamane, le brahmane, qui donnait le lien entre les générations et passait du rêve à la réalité.
    Rencontrer Valer’Egouy en Martinique, avec un bel accent du soleil, et le regard plein de malice….doivent enchanter les oreilles. Connaitre l’envie et la motivation de Valer’Egouy sont un régal.
    Et j’imagine, que le regard du conteur Valer’Egouy doit nous transporter. Les bras et les jambes doivent nous permettre également de s’immerger dans l’histoire du conteur. J’espère que Valer’Egouy aura beaucoup d’histoires à raconter après le confinement.
    Bonne suite au conteur et bonne écoute aux spectateurs.

      • L'équipe de Family Evasion
      • 23 avril 2021
      Répondre

      Merci Mercator pour ce long échange ; il est vrai que le conteur anime aussi bien de son corps que de ses mots. D’ailleurs on remarque bien les différentes postures de Valèr pour nous emmener dans un monde imaginaire. Merci pour le régal qui plaira au conteur sachant qu’il fait des spectacles en métropole, renseigne-toi peut être qu’il sera bientôt dans ta région ?
      Egalement les manifestations qui n’ont pas pu avoir lieu pendant le confinement ont été enregistrées… une adaptation bienvenue !

    • Félicie
    • 23 avril 2021
    Répondre

    Merci Carole
    J’adore les contes et conteurs antillais.
    Ils ont bercé mon enfance surtout lors des veillées.
    Lors de certaines rencontres familiales, on échange autour du conte avec mes enfants.
    Ce sont des bons moments😉

      • L'équipe de Family Evasion
      • 23 avril 2021
      Répondre

      Merci Félicie pour ce témoignage qui nous met déjà dans une belle ambiance chaleureuse !
      A bientôt

    • Jacqueline
    • 24 avril 2021
    Répondre

    Merci pour cet article, qui nous enrichit encore et encore.

      • L'équipe de Family Evasion
      • 24 avril 2021
      Répondre

      Merci pour le encore et encore ! 😉

    • Manon
    • 26 avril 2021
    Répondre

    Bonjour Carolle
    Merci pour le partage!
    On retient les dates : je suis sure que nos amis apprécieraient ce genre de sorties !
    À bientôt

      • L'équipe de Family Evasion
      • 26 avril 2021
      Répondre

      A toi merci pour ce retour !
      Tiens nous au courant alors… 😉

    • Mariangela GADDA
    • 15 juin 2021
    Répondre

    Fidèle à lui-même, notre cher monsieur Valer’ Egouy transmet sa passion. Son verbe, les mots des anciens, les traditions de sa belle île au soleil, et aussi les couleurs et senteurs d’ailleurs.
    Avec lui, et parfois son équipe d’AMI, on est transporté les soirs de pleins lune ; les mardis et samedis d’ateliers; les mercredis en bibliothèque; les dimanches en balade; les jours de semaines entre les bancs d’école et les cours de récréations; les mois des festivals, ou encore toutes ces petites occasions où la parole s’impose, et l’envie de se rencontrer dicte son chemin.
    Les yeux brillants, les oreilles bien tendues, le sablier tourne et se retourne, revient en arrière. Là où la boussole perd son nord, (ou bien c’est son aiguille qui s’abandonne à une ronde effrénée), on perd la notion du temps et on écoute. On sautille alors de pays en pays, de monde en monde, d’époque en époque, où les sentiments basculent en quelques phrases, ou sagesse et naïveté s’entremêlent, et un brin de folie peut voler un soupir, un sourire, un cri.
    Là ou chacun est libre de rêver ses propres couleurs, ou on peut respirer les parfums d’enfance, se promener dans ses souvenirs, dessiner des images et en tirer ou pas, un apprentissage, une leçon de morale…
    La voix veloutée du conteur caresse les mots, son élocution les propulse au loin, les regards s’accrochent aux mouvements des mains et du langage du corps, son sens de l’humeur fait naitre quelques éclats de rires, ses pauses titillent les curiosités et voici que complicité et harmonie s’installent.
    J’ai le privilège de pouvoir assister à ces moments magiques, si vous en avez l’occasion, allez-y sans hésiter ou encore, inscrivez vous à ses ateliers, je les recommande les yeux fermés.
    Merci, Valer’ Egouy, pour ces précieuses transmissions.
    C’est un article magnifique, bravo Family Evasion.
    NJ

      • L'équipe de Family Evasion
      • 15 juin 2021
      Répondre

      Merci NJ pour cet éloge de l’artiste !
      Un réel appui à cette pratique ancestrale de la mémoire des hommes en toute oralité ; que de chemins empruntés en effet à notre imaginaire grâce à ses hommes et femmes qui savent raconter, conter et transmettre… pour notre plus grand bonheur !
      Bon chemin à toi et peut être à bientôt sur la mélodie d’un conte… car le chant d’une voix n’est jamais loin.

  1. Répondre

    Salut,
    c’est magnifique !
    Je suis bien heureux en lisant vos mots… touché.
    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *