CoteIvoire_EPPRESSE

Quelque Chose de Côte d’Ivoire !

Nanika (« quelque chose »… en japonais !) est une jeune maison d’édition (2017) spécialisée dans les livres sur le voyage. Au nombre de 4 livres par an, l’idée est de partager l’expérience d’un auteur sur un pays choisi par la maison d’édition. Cet auteur doit y avoir vraiment vécu. Pour « Quelque chose de Côte d’Ivoire », il s’agit de Nathan Sologny, agro-économiste ayant participé à un projet de développement rural à Abengourou.

Cote d'ivoire illustration

Aussi… Nanika, une équipe de passionnées ! En effet, toutes venues du monde de l’édition, elles (que des femmes !) ont décidé de mettre en commun leur enthousiasme pour une approche large et étendue d’une culture étrangère.

Le 1er livre « Quelque chose de Corée du Sud » a été écrit par Elise Ducamp, co-fondatrice de cette formidable aventure et pas moins challenge.

Résumé de “Quelque chose de Côte d’Ivoire”

– « Quelque chose de Côte d’Ivoire » dépeint par 5 thématiques le pays dans sa globalité (histoire, culture, gastronomie, us et coutumes, le quotidien)

– À l’intérieur de ces grands chapitres, des détails pertinents et florissants sur le « comment», le « pourquoi » ou surtout le « pourquoi ne pas faire » donneront cette compréhension indispensable pour apprécier en profondeur ce pays

Cote d'Ivoire

– Avec des sous-chapitres ciblés « Autrefois » sans oublier le « Quotidien » qui nous fait être acteur du voyage avant celui-ci. Nous cernons – entre autres – l’instabilité politique du pays, la crise d’une identité nationale, une notion de « poudrière identitaire » héritage d’un lourd passé. Tout en goûtant des mets délicieux comme le foutou, le garba et le placali… qui n’auront plus de secrets pour le lecteur !

– La trame permet de s’enfoncer progressivement dans l’âme du territoire en définissant des codes propres à une coutume (fête des mères), à un cadre (expatriés) ou à un contexte (silence). Masques, totems, croyances… y sont effleurés à travers nombres d’exemples et de récits. Une levée de corps, 3 jours après un décès… le protocole de rencontre, passant par la chefferie… ou encore le respect du vieux, qui a su faire les bons choix de vie !

– Puis la rencontre des cultures (dernière partie du guide) parachève ce magnifique voyage livresque avec maintes descriptions vécues se résumant peut-être par une phrase de l’auteur « Embrasser la culture ivoirienne, c’est devenir aussi ivoirien que les Ivoiriens. Ceux qui l’acceptent pour éviter que ses frottements ne les blessent. »

Intérêt du sujet

Cote d'Ivoire Photo

– Tout d’abord, découvrir un pays par la lecture d’un guide de voyage, familyevasion ne pouvait pas passer à côté !

– Aussi approcher un pays en « pensant y être… » est tout simplement fabuleux ! Les klaxons dans les rues, les odeurs des immondices, le parfum d’un repas ou la langue chanté des villageois… est tout « bonnement » un succès à part entière.

– L’originalité et la force de ce guide est donc de « faire voyager » avant le voyage… par la construction du chemin « pas à pas » vers celui qui nous accueillera, cet autochtone que l’on croisera et que l’on connait déjà… grâce à cette lecture. En fait… un guide « pas comme les autres » qui dévoilent l’Essence de la Côte D’Ivoire.

Commentaire

– La facilité de la lecture est « palpable » dès les 1ers chapitres et se poursuit tout au long de la pagination : les sous-chapitres assez courts et agrémentés d’illustrations sont autant d’aisance pour un fil conducteur qui nous emmène presque d’un souffle jusqu’à la fin du livre !

Fun fact Nanika Cote d'Ivoire

– L’absence d’adresse de restaurant ou d’hôtel, de sites à visiter… en fait un livre complémentaire des autres guides du pays, mais pas obligatoirement… Internet remplace par beaucoup les données « touristiques », par contre d’aucun ne remplacera ce guide du « savoir-vivre ».

– Et… Les photos de l’auteur valorisent le vécu sur le « terrain » : peu nombreuses, parfois en noir et blanc elles résument l’énoncé, alors que les illustrations ré-haussent indubitablement le manuscrit.

– Les « plus » sont les encarts (« à voir », « savoir », « fun fact ») qui donnent une dimension animée du pays.

Conclusion

– La réussite de l’écriture de ce guide est indéniable… en tant que « baroudeuse » depuis de longues années, j’attendais certainement ce genre de livre pour visiter un endroit par la pensée avant de le « déflorer »…

– Aussi l’authenticité des conseils en fait un support convaincant pour préparer son sac et amorcer sa propre aventure…

– « Comprendre la Côte d’Ivoire » avant d’y séjourner est un exploit que cette édition nous permet ! Alors qu’attendons-nous ?

Côté pratique

1)     Caractéristique du livre

Titre : Quelque chose de Côte d’ivoire   Date publication : 2018

Genre : Guide de voyage

Auteur : N. Sologny   Illustrateur : P. Philétas   Edition : Nanika

Pagination : 184   Prix : 14,50€

2)     Où le trouver ? (liste non exhaustive)

Fnac en ligne ; Amazon ; Librairies La géosphère ; Autour du monde ; Raconte-moi la terre ; de l’Asie ; La fleur qui pousse à l’intérieur ; Lamartine ; Le Square… etc.

Crédit Photo de l’édition nommée.

Nanika

Article précédent Article suivant
    • Colette
    • 28 juillet 2018
    Répondre

    Article intéressant. Idée cadeau sympa à mon conjoint qui s’y est installé depuis 2 mois!

      • L'équipe de Family Evasion
      • 28 juillet 2018
      Répondre

      C’est un livre à lire avant pendant et même après le séjour !

  1. Pingback: Fiche pratique Abidjan - Family Evasion

  2. Pingback: AKWABA ! Bienvenue en Côte d’Ivoire ! - Family Evasion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *