Pêche à la senne, le rendez-vous poissonnier !

La senne, à travers des mailles

Couture de filet 

Profil de Max BaspinQuand on va à Gran Riviè, on peut tomber sur Max qui rafistole ses filets de senne sous le carbet du nouveau port ; Concentré, il prendra le temps de vous répondre, tout en gardant un œil expérimenté sur sa tâche.

Il me raconte ce travail incessant en mer, sur terre… une disponibilité de tous les instants… la besogne nécessitant des gestes bien rodés. Même si ceux-ci ont bien changé puisque les Égyptiens utilisaient déjà la senne… plus de 2 500 ans av. J.-C. !

Un métier selon des conditions météorologiques, la houle, le courant… Max n’hésite pas à m’expliquer les difficultés inhérentes aux sorties en mer. Son père pratiquait la pêche au filet de fond ; lui a préféré la senne plus rentable avec plusieurs tonnes de poissons pour un coup de filet parfois !

Histoire qui fait des vagues

Matériel de la senne

Reparation du filetDès son jeune âge, il réparait le matériel avec son père, chacun du côté de la nappe. Aujourd’hui il achète, fabrique, recoud et contrôle… En effet, après chaque sortie, la vérification est obligatoire, surtout si barracuda ou thazard ont été pris au piège.

Quand la prise est importante, le vivier est alors séparé par une corde et seule une partie de la pêche est prélevée, laissant l’autre partie en mer, pour garder les poissons au frais.

Très rarement le filet est vide … heureusement car matelots et pêcheurs seront contraints en période cyclonique de « fermer boutique ». En attente du prochain rendez-vous car l’appel de la mer est souvent plus fort que tout !

Chiffres en gros

Senne depuis la plage

Taille du filetLe filet peut être tendu à 400 m de la plage mais aussi à plus d’un kilomètre ; tout cela dépend de la hauteur des vagues et du banc de poissons repéré… Il faut savoir que la mer atlantique plus agitée que le côté Caraïbe permet moins la senne depuis les berges.

En effet le ressac abime le filet, qui s’accroche au fond par les roches. Les temps changent, la pêche aussi… devenue motorisée.

Pierres pour lester la senne600 mètres de long, 7 à 8 mètres de haut, des mailles de plusieurs diamètres (17 à 30 mm) avec des pierres toutes les 4,5 brassées pour lester une des deux ralingues (cordages).

Des chiffres connus par cœur par le pêcheur, qui me montre tout ce matériel.

Travail solidaire pour la levée de la senne

Peche en mer a la senne

Une « chaine humaine » d’entraide, dans une ambiance survoltée, pour encourager et relever le fruit du travail.

Tout commence par un pêcheur (en bouteille) qui repère le banc de poissons, souvent des coulirous. Au – dessus  un autre pêcheur, attend en apnée et transmet le signal à son tour au bateau qui guette.

Alors le Nou paré, pose le filet qui va encercler progressivement le banc. Il sera tiré plusieurs heures après ou le lendemain par une dizaine de bateaux pour sortir jusqu’à 5 tonnes de poissons.

Retour de pêche

Pas de motorisation pour le levage, tout est à main d’homme, m’explique Max.

La vente du poisson est alors en direct à Grand – Rivière si la pesée est faible. Sinon le 2ème bateau de Max, Saint-Jean 2, va jusqu’au Prêcheur à la plage des Abymes pour écouler sa marchandise.

Port Gran Rivie

Mais dépêchez-vous car en moins d’une heure tout est vendu !

PS : Merci à Max pour les vidéos et les photos non signées.

Autres articles sur la commune de Grand – Rivière :

image_pdfimage_print
Article précédent Article suivant
    • Eleouet
    • 12 mars 2022
    Répondre

    J’adore voir la pêche à la senne.
    Une grande solidarité c’est super à voir et aider est encore mieux !
    Merci Caro, article super intéressant, comme à ton habitude 👌🏽😉

      • L'équipe de Family Evasion
      • 12 mars 2022
      Répondre

      C’est vrai que l’on peut aider les pêcheurs à tirer… et gagner en retour quelques queues de poisson, le top de solidarité !
      Merci de nous le rappeler.

    • Eureka
    • 12 mars 2022
    Répondre

    Bravoooo et encore bravoooo très beau texte 👍

      • L'équipe de Family Evasion
      • 12 mars 2022
      Répondre

      Merci Eureka pour ce bel enthousiasme… contagieux ! 😉

    • Marie
    • 15 mars 2022
    Répondre

    Bonjour l’équipe,
    Un article très intéressant, qui me rappelle des souvenirs. En revenant d’une ballade dans le coin avec ma fille qui était en vacances, les voyant tirer la nasse, on s’est arrêté et comme une gamine j’étais toute heureuse de tirer la senne avec eux.
    Et à l’issue la surprise de repartir avec mon paquet de coulirous.

      • L'équipe de Family Evasion
      • 15 mars 2022
      Répondre

      C’est vrai Marie que l’ambiance est sympa ! et on repart gâté par les pêcheurs… que du plaisir !

    • adenet
    • 15 mars 2022
    Répondre

    J’ai lu “prisonnier” au lieu de “poissonnier”… lapsus révélateur ?
    Sinon, bel article 😉

      • L'équipe de Family Evasion
      • 15 mars 2022
      Répondre

      Euh… lapsus… les poissons sont bien prisonniers !
      Ah moins que les évènements internationaux nous perturbent à ce point, ce qui est bien logique…
      Mais laissons à Freud et notre inconscient s’exprimer au delà des idées lol sans interprétation. Hihi
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.