Outil de travail - Livre

Outil de travail des ouvriers d’Habitation

Outil de travail, mémoire des mains

Outil de travail

L’ outil de travail, autrefois usité dans les habitations, n’a pas de secrets pour Louri Ludovic, surnommé Dody. Ainsi me montre-t-il nombre d’objets, conservés à son domicile, datant d’une époque révolue mais bien ancrée dans notre présent.

Ainsi Dody ne cesse de témoigner de cette époque (1943 – 1974) où il a jeté son dévolu par la recherche d’empreintes reliées au passé (interview en fin d’article !).

Aujourd’hui riche d’une transmission livresque qui entérine ce lien…

Une véritable transmission envers les futures générations ! Pour le futur ? P. Morand n’écrivait – il pas en effet que « L’avenir n’est que la suite d’un dialogue entre le présent et le passé ».

Lourd Ludovic

Joug de bœuf, bois d’attelage

Joug - Outil des ouvriers d'HabitationCette pièce de bois permet au mieux d’exploiter la force de traction des animaux de champs, que sont les bœufs. 6 bœufs pour un 1er labourage et 4 alors quand la terre est dégradée.

Les mieux dressés (souvent les plus anciens) prennent la position de devant, nommée « la volée », les bœufs de derrière étant ceux de « la flèche ». « La volée » portait bien son nom, puisqu’en cas d’incident, on détachait rapidement l’attache pour porter une aide à un cabrouet embourbé par exemple.

Aussi, me raconte Dody, si les bœufs n’étaient pas assurés, un petit garçon (« garçon de flèche ») les accompagnait. Avec un surnom « pointe de chemise » symbolisant l’enfant à proximité de l’adulte dans la transmission d’un savoir-faire.

Amarreuse - outil de travail

Mais la tâche majeure était menée par le cabrouetier qui dirigeait la charrette pour recevoir jusqu’à dix piles de canne ! A pied il menait l’attelage à l’épaule avec un aiguillon à la main, aidé également d’un garçon de cabrouet.

Moulin à manioc, 135 années d’histoire

Moulin - Outil des ouvriers

Grage - outil de travail

Ce moulin est une réelle pièce de collection ayant appartenu à la grand-mère de Dody. Pièce en bois qui a eu sa dernière réparation en 1965. Fabriqué par le charpentier du coin (entendez par là, du quartier Sans Pareil), le moulin râpait à l’aide de la « grage », alors que celle-ci était tournée par deux personnes de part et d’autre de la roue.

La pulpe de manioc tombait alors dans un caisson, qui était raclée pour être entassée ensuite dans un sac de jute. Sous une presse de fortune, grâce à un levier entre racine et roche, une fois le jus extrait, la fécule était séchée sur une platine.

Platine - outil de travailLa platine n’est autre qu’une chaudière abimée, dont le fond plat repose sur 3 à 4 roches contenant le feu.

Le bât, outil de travail à dos de mulet

Bat de mulet

Dody, à l’aide d’un bâti, a fabriqué des centaines de bâts. Un outil de travail fort utile dans les habitations pour des mulets qui avaient alors une valeur marchande bien supérieure à celle des chevaux. Ceux – ci étant réservés à la classe argentée pour les loisirs principalement.

Le muletier prenait le relais du cabrouetier pour les zones difficiles d’accès.

Couteau charpentier - outil de travail Le couteau à charpentier donnait la forme arrondie à cet outil de travail, qui finalisé, couvrait le mulet ainsi bâté. Des morceaux de chèpi (tronc de bananiers), des feuilles de bananiers et des paillasses, comblaient la cambrure de la bête tout en la rafraichissant.

Le muletier guidait à pied la bête de somme du lieu de coupe de la canne jusqu’au wagon. Les piles en amont étaient déposées par les coupeurs et amarreuses.

La journée se finissait quand le wagon était rempli… par 50 piles de canne !

Bat de mulet

Memo’ Intellect d’un outil de travail

– Le mot « conjugal » est un dérivé de joug : un appel à partager, en couple, joies et peines.

– Le joug est différent de la bricole (traction légère) ou du harnais (cheval)

– Les premières traces de ce type d’attelage seraient en Mésopotamie et en Égypte entre 3500 Antéchrist et 3000 AC

– Pile : 25 paquets de 10 bouts de cannePile de canne

– Wagon : 3,5 m de long X 2,60 m de large X 1 m de hauteur

– Cabrouetier : conducteur de cabrouet (charrette en Guadeloupe)

image_pdfimage_print
Article précédent Article suivant
    • Clo
    • 12 octobre 2019
    Répondre

    Très intéressant. Bel article pour découvrir et redécouvrir le mode de vie d’antan

      • L'équipe de Family Evasion
      • 12 octobre 2019
      Répondre

      Merci… en effet, nous retourner sur le passé, nous fait apprendre le présent.
      A bientôt

      • Yolande
      • 12 octobre 2019
      Répondre

      Très intéressant. J ai pu voir dans la vidéo une horloge ainsi qu’une radio comme en possédait ma grand mère. Que de souvenirs. Merci pour ce reportage de qualité Mme la journaliste

        • L'équipe de Family Evasion
        • 12 octobre 2019
        Répondre

        Lol ; c’est vrai ! ma grand-mère aussi avait la même horloge ! Le temps nous fait voyager… merci à toi.

    • Nat
    • 13 octobre 2019
    Répondre

    Très intéressant 😊👍🏽

      • L'équipe de Family Evasion
      • 13 octobre 2019
      Répondre

      Merci Nat, plaisir pour ce retour. En effet, on apprend par nos plus anciens qui aiment transmettre leur savoir… faire et être. A bientôt

    • Jacqueline
    • 14 octobre 2019
    Répondre

    Bravo. Merci à Family Évasion car je découvre plein de choses avec vous.
    Article très intéressant.
    Merci aussi à Dody.

      • L'équipe de Family Evasion
      • 14 octobre 2019
      Répondre

      Merci à toi pour ce retour porteur ! Nous aussi, heureux d’apprendre et de partager au fil des rencontres.
      A bientôt

      • Moreton
      • 15 octobre 2019
      Répondre

      Merci à familyevasion. Et bravo bravo à M.Loury !

        • L'équipe de Family Evasion
        • 15 octobre 2019
        Répondre

        Merci à vous pour cet avis. Il est vrai que Mr Louri est à l’origine de cet article, avec nos remerciements associés.

    • Jean-Charles
    • 14 octobre 2019
    Répondre

    👍🏿👍🏿

      • L'équipe de Family Evasion
      • 14 octobre 2019
      Répondre

      Merci Jean-Charles ; à quand la prochaine sortie bèlè ? 😉

    • PRADAL Laetitia
    • 14 octobre 2019
    Répondre

    Merci Carole…..
    J’aime m’évader chez moi le temps d’un article…
    De grosses bises et plein de pensées positives.
    Just go on on this wave…. I kiff it!!!!

      • L'équipe de Family Evasion
      • 14 octobre 2019
      Répondre

      Merci Laeti ! Avec ce retour positif, tu nous donnes des ailes pour écrire… et pour voyager ! 😉
      A bientôt

    • SARAH
    • 14 octobre 2019
    Répondre

    Bravo à l’équipe !!!

      • L'équipe de Family Evasion
      • 15 octobre 2019
      Répondre

      Merci Sarah ! Je transmets à la team ! 😉

    • Christiane
    • 15 octobre 2019
    Répondre

    Par le titre… j’étais loin de penser que ce n’était pas une simple présentation des « outils des habitations » mais bien toute l’histoire qui habitait les outils, les rendait vivant… car j’étais totalement en haleine pour lire la suite !
    Cette magnifique vidéo de « Dody » introduite dans l’article l’enrichit encore davantage. Je vais de ce pas, le transmettre sur le site des randonneurs…
    Bravo Carolle

      • L'équipe de Family Evasion
      • 15 octobre 2019
      Répondre

      Merci Christiane, ton avis sur le sujet et sa diffusion nous comblent. Prépare – toi ! un autre article avec Dody est en préparation… A bientôt alors ?

    • Babot
    • 15 octobre 2019
    Répondre

    Bel article avec des photos magnifiques qui illustrent le texte

      • L'équipe de Family Evasion
      • 16 octobre 2019
      Répondre

      Merci pour ce retour et cette appréciation des photos ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *