Cafe

Ti ’Kafé, torréfaction artisanale à Tartane

Ti ‘Kafé, une brûlerie à l’ancienne !

Torréfacteur Ti 'KafeAprès l’achat de différents grains de café dans les Caraïbes mais aussi sur le territoire, des étapes successives à la brûlerie de Ti ‘Kafé permettent une production artisanale de café.

La seule et dernière de la Martinique !

Constantin Maxime, torréfacteur, m’explique avec sérieux, toute la maitrise nécessaire pour obtenir un excellent produit.

La qualité est visée et un contrôle de chaque étape se fait à l’œil, au bruit… et au nez.

Tout d’abord… situation de la culture de café en Martinique

Situation cafe MartiniqueIntroduit en 1721 sur l’île, les beaux jours de la culture au 18ème siècle a même permis l’exportation de café avec plus de 12 millions de pieds cultivés.

Le déclin est ensuite apparu en rapport avec des parasites, des champignons mais aussi l’arrivée de la culture de la canne à sucre.

Depuis 2014, un programme du parc naturel de la Martinique et de la CIRAD vise l’excellence d’une filière avec une ferme expérimentale à « Fond Bourlet » (Case-Pilote). Mais la production tournée vers l’étranger, ne suffira pas à la demande locale.

Quant à l’entreprise “la Tivolienne” elle torréfie le café dans le quartier Tivoli, à Fort-de-France, d’où son nom et ce depuis 1940.

Deux espèces botaniques de café

Brassage Ti 'Kafe

Le Robusta est le plus concentré en caféine (2 à 4 %), se cultive en plaine (Afrique de l’Ouest, Brésil et Indonésie).

Alors que l’Arabica, moins concentré (1 à 1,5 %) pousse en altitude (600 à 2300 m) en Amérique centrale et Caraïbes. Le blue Mountain – célèbre café de la Jamaïque – en est issu des pieds originaires de la Martinique. Les caféiers Arabica représentent 70 % de la production mondiale.

Et qu’est-ce qu’un torréfacteur ?

Ensachage Ti 'KafeMaxime me raconte son expérience de terrain auprès d’une torréfactrice pendant des années. Au bout de 8 mois, il réalisait seul déjà la torréfaction mais n’a cessé de se performer par une pratique exigeante.

La seule formation qui existait il y a encore quelques mois, était le « salon des torréfacteurs », où pendant 3 jours un enseignement est distillé aux visiteurs congressistes. Des échanges constructifs entre fournisseurs et les professionnels du café.

Un concours permet également aux meilleurs de montrer leur talent mais surtout de défendre l’apologie du « bon café ».

Torréfier ou développer les arômes…

Mouture Ti 'KafeGriller le café est un savoir – faire regroupant la plupart des sens… de l’œil, à l’oreille, à l’odorat, puis aux papilles !

Ainsi Maxime me montre la chaine qui permettra à Ti ‘café de finir dans notre tasse.

Il est fier de nous rappeler le côté artisanal de la production avec un torréfacteur (« manuel ») âgé de plus de 80 ans et une machine à mouture (semi-automatique) ayant plus de 30 années !

Étapes de la brûlerie à Ti ‘Kafé

Dans le torréfacteur d’une contenance de 20 kg, le grain est préchauffé à 200°C.

Un tambour alors brasse le grain (25 à 30’) alors que le thermostat diminue à 150 pour remonter à 230°. L’odeur ainsi s’intensifie et le testeur d’analyse permet de noter la robe du grain.

Testeur Ti 'Kafe

Dès que le grain semble « bon », la porte est ouverte manuellement pour permettre le refroidissement pendant 7 à 10 minutes.

Residus Ti 'KafePuis une aspiration en passant par l’épierreur enlèvera les résidus par gravité. L’aspiration emmène les grains vers la machine à moudre, puis le café sera ensaché.

La thermo-colleuse finalise la chaine où le paquet sera étiqueté avec une date de péremption d’une année seulement (et non de 3). Maxime tient à ce délai synonyme de fraicheur et donc de qualité.

Thermocolleuse Ti 'Kafe

Qu’est-ce qu’un bon café ?

Cafe erableCertainement la qualité du grain qu’il soit caribéen, africain ou indien. D’ailleurs l’assemblage du café martiniquais se fait au mieux avec celui de l’Inde du sud, pour recouvrer l’origine du terroir.

La torréfaction en elle-même qui assure l’arôme et le gout du café. Sans amertume ni acidité, mais un juste équilibre pour maximiser l’emploi des grains.

Une mouture ajustée pour l’usage d’une cafetière bien dosé entre le café moulu et l’eau.

Fiche pratique de Ti ‘Kafé

Visite de l’atelier et explication de la chaine de torréfaction (gratuit)Ti 'Kafe

Conseil : une visite pédagogique pour les enfants

Dégustation et achat possible (lundi au vendredi)

Torréfacteur : Mr Constantin Maxime

Adresse : Presqu’ile de la Caravelle (Tartane)

Familyevasion vous suggère un autre article sur un savoir-faire ancestral “argile et potier ne font qu’un ?” mais aussi la filière de cacao (pour répondre au commentaire de MC !).

image_pdfimage_print
Article précédent Article suivant
    • Aymeric
    • 1 octobre 2019
    Répondre

    Il est top la café de Tartane !

      • L'équipe de Family Evasion
      • 1 octobre 2019
      Répondre

      Oui… moment agréable de dégustation. Et les enfants pourraient apprendre la manipulation de la chaine de café !

    • Harold
    • 2 octobre 2019
    Répondre

    Petit café du matin… super ! ☕️

      • L'équipe de Family Evasion
      • 2 octobre 2019
      Répondre

      Oui, surtout que la plage n’est pas loin et que le choix de dégustation est possible, même si un café est ciblé pour la semaine. Et Maxime nous accueille avec des explications enrichissantes sur cette boisson.

    • Roger
    • 5 octobre 2019
    Répondre

    Coucou, merci pour l’article.
    Ca va pour nous, au plaisir de te revoir au moulin !

      • L'équipe de Family Evasion
      • 5 octobre 2019
      Répondre

      C’est vrai Roger, le moulin au Lorrain est aussi à conseiller pour une nouvelle visite !
      A bientôt

    • MC
    • 5 octobre 2019
    Répondre

    Ca c’est top ! Je vais aller visiter du coup !!!!

    Y a t il la même chose pour le cacao ? Suis une passionnée de chocolat !

      • L'équipe de Family Evasion
      • 5 octobre 2019
      Répondre

      Merci MC ! Eh oui… je t’ai mis un lien pour le cacao en fin d’article ! Bonne dégustation 😉

    • YOLAINE VALERY
    • 5 octobre 2019
    Répondre

    Je sens encore l’odeur en lisant ce sujet ! Bravo et merci pour toute cette histoire du “Ti’Kafé” !

      • L'équipe de Family Evasion
      • 5 octobre 2019
      Répondre

      Merci à toi ! Vas réellement sentir l’arôme du café… cela te comblera 😉

    • Jacqueline
    • 5 octobre 2019
    Répondre

    Je ne connaissais pas à Tartane. Intéressant pour une prochaine visite. Merci.

      • L'équipe de Family Evasion
      • 5 octobre 2019
      Répondre

      Oui, les enfants pourront apprendre des choses sur cette délicate boisson ancestrale… à visiter en toute simplicité.

    • Stella
    • 6 octobre 2019
    Répondre

    Super !

      • L'équipe de Family Evasion
      • 6 octobre 2019
      Répondre

      Après la prochaine course… on y va ? 😉

    • Mercator
    • 8 octobre 2019
    Répondre

    L’article est encore une fois très pédagogique. Il est possible de saisir les différentes variétés de café, comme l’Arabica, le Robusta et même le blue Mountain.
    L’article nous explique bien la qualité du café, le savoir être du café en Martinique et l’aspect artisanal. Mais, cet aspect est intéressant et montre la qualité de cette culture locale.
    Le passage sur la torréfaction nous permet d’apprendre que les grains sont aspirés en passant par l’épierreur puis ils passent par la thermo-colleuse.
    Bref, l’article nous met en éveil au niveau olfactif.
    A quand le Rhum au café ?
    Merci Carolle pour cet article intéressant.

      • L'équipe de Family Evasion
      • 8 octobre 2019
      Répondre

      Merci Mercator que ce retour détaillé !
      Voici la réponse de Maxime à ta question… comme quoi elle avait du sens.
      “…une grande marque de rhum de la Martinique va sortir un « rhum arrangé » à base de “Ti Café” et de cacao. Il sera bientôt disponible”

      Alors bientôt une dégustation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *