Terre bretonne : escales à retenir !

 Terre bretonne, un coup de coeur !

Sainte barbe ruelle

 

Pour conclure cet opus breton 2018, je vous propose une sélection d’étapes un peu hors des sentiers battus en terre bretonne.

Ce choix arbitraire s’est basé sur l’insolite, le coup de cœur ou le plaisir en bouche.

Demat Followers !

 

Tréguier à Port-Blanc : une route inattendue dans les côtes d’Armor

Voilà bien une voie que je ne pensais pas emprunter… cela aurait été dommage.

Tréguier port blanc

Abbaye BeauportA une trentaine de km à l’ouest de Paimpol, bien connu pour ses cocos et son Abbaye de Beauport, le village de Tréguier (ou Landreger) nous murmure de nous perdre le long de la côte.Arches Abbaye Beauport

Le charme de ses petites maisons, entourant la cathédrale, invite à perdurer la flânerie.

 

Parallèle au GR34, (« sentier des douaniers » soulignant les côtes bretonnes sur 2000 km), une départementale traverse la campagne pour nous conduire au clocher singulièrement tordu de la chapelle Saint-Gonéry.

Port-Blanc

Lancez-vous sans crainte sur la route touristique ! Danse de lacets et d’enfilade de criques, tunnels forestiers, gros blocs de granit rose vous emmènent à Port-Blanc. Après avoir admiré au passage la fameuse maison entre les rochers, immortalisée sur toutes les cartes postales de la région…

Treguier Port blanc plage

Biere

Vous terminez cette découverte enivrée, en fin de la journée, par un soleil (si, si… même en Bretagne !) qui illuminera les granits roses vous obligeant à faire une pause sur la terrasse du bar de la destination… encore un !

Mais en terre bretonne quand on aime on ne compte pas !

Monts d’Arrée et sa montagne Saint-Michel-de-Brasparts

Celui qui dit que la Bretagne n’a pas de relief ! N’y a jamais mis les pieds… ni fait du vélo… mes mollets s’en souviennent encore ! Ah, cette terre bretonne !

Bruyère Terre bretonne

Au centre du Finistère, la cordillère Armorique sculpte le décor.

Les Monts d’Arrée sont au centre du parc naturel régional.

Trois sommets culminent à plus de 380 mètres : le Roc’h Ruz, le Roc Trévezel, et le Mont Saint-Michel-de-Brasparts.

Mont saint michel de brassards Vue terre bretonne

Certes ce n’est pas la chaîne alpine mais les différentes rivières y ont creusé de profondes vallées. La route de Morlaix à Pleyben traverse une végétation rase où la bruyère de teinte rougeâtre prédomine et enflamme les versants de ces vagues terrestres.

Mont Saint-Michel de Brasparts

 

Une petite chapelle, coiffant le Mont Saint-Michel-de-Brasparts, sert de refuge à des concerts.

De là, vous aurez une vue imprenable à 360°.

Le Faou, Brest, les montagnes noires à l’horizon et le lac de Saint-Michel à ses pieds qui servait à une centrale d’EDF. Une prise de hauteur (et non de voltage…) assurée. 😉

Du Pouldu à Doëlan : une balade sud-est finistérienneLe pouldu cote

Un coup de cœur pour cette promenade de 4 km empruntée au GR34.

Si la marche vous effraie, ce littoral peut être fait en voiture… Deux petits villages portuaires invitent à la contemplation… reliés par une côte expressive sous un ciel chargé de luminosité.

Doelan phare en terre bretonne

Des petites plages protégées, au départ du Pouldu vous offrent un moment de farniente.

L’étroite entrée du port de Doëlan laisse la place à une rade calme retirée dans les terres.

Je vous préconise un maquereau grillé aux petits légumes sur une des deux terrasses au bord de l’eau. Un régal !

Doelan

Le Faouët ou l’histoire qui court… 

Ar Faoued est un petit village situé dans un écrin de verdure que les randonneurs apprécieront… Et pour cause c’est en plein pays du roi Morvan, premier roi des Bretons d’Armorique. « Les cors et les trompettes de l’armée de l’empereur des Francs, Louis le Débonnaire, fils et successeur de Charlemagne » sonnèrent en 808 contre lui dans une bataille sanglante.

Mais c’est de là… que serait née la soif de liberté des bretons… Vous m’en direz tant !

Les halles du 16ème siècle tiennent le centre du village. Un enchevêtrement de poutres et de piliers symétriques donne une belle leçon d’ouvrage.

Le Faouet Terre bretonne

Le Faouet Les halles

Plus au sud, entourée de quelques maisons campagnardes, la chapelle gothique de Saint-Fiacre défie le temps depuis le 15ème siècle. En entrant, vous serez étonné de ressentir l’humidité.

Normal, nous dira la gardienne, « elle a été construite les pieds dans l’eau ce qui pose quelques problèmes de conservation. Sous peu, elle bénéficiera d’un drainage… ».

Jubé Saint Fiacre

 

En attendant elle est ouverte tous les jours jusqu’à 18h pour le régal des yeux car un jubé en bois polychromique de 1480, un des plus anciens et beaux de France y séjourne.

En chêne, il se compose d’une clôture ajourée surmontée d’une tribune en encorbellement.

Le Morbihan au temps de Sainte-Barbe

Au nord du Faouët, dirigez-vous vers la chapelle Sainte-Barbe.

Sainte Barbe Chapelle

En garant votre véhicule sur une immense esplanade herbeuse, votre réaction sera peut-être la même que la nôtre : il n’y a rien à voir… Nenni ma foi ! (fameuse réplique des Francs-Comtois en 1636 lors du siège de Dole : Comtois rend toi ! la réponse vous la connaissez maintenant… on ne renie pas ses origines !).

Sainte barbe riviere

En contrebas d’un décroché de falaise, une chapelle insolite se dévoile. La légende de sa présence est tout autant insolite. Le seigneur de Toulbodou fut surpris par un orage au cours d’une partie de chasse en 1489. L’éclair frappa la roche qui explosa les gravats. Pris de panique, notre seigneur implora la protection de Sainte-Barbe promettant d’édifier une chapelle s’il était épargné.

Sainte barbe femme decapiteeMais qui est Sainte-Barbe que l’on représente sans tête sur la fontaine en contrebas de la chapelle ?
Née d’une famille païenne dans l’Asie mineure, elle se convertit au christianisme au 3ème siècle. Son père tenta de la faire abjurer en la torturant par le feu mais la cicatrisation fut immédiate.

Il la décapita. Mais peu de temps après, la foudre frappe ce père-bourreau en plein cœur. Sainte-Barbe est donc naturellement la protectrice des pompiers, mineurs… et on l’invoque pour guérir les brûlures.

Toujours d’actualité, croyez-moi !

 

Didier de familyevasion

 

Kenavo (terre bretonne oblige !) les Followers (familyevasion oblige) !! 😉

Article précédent Article suivant
    • Jacqueline
    • 28 octobre 2018
    Répondre

    La dernière histoire un peu triste.
    Encore de beaux endroits à visiter. J’aime voir la photo en contrebas de la falaise.

    • Didier
    • 28 octobre 2018
    Répondre

    La localisation de la chapelle Sainte Barbe est en effet surprenante, comme son histoire.
    Mais la Bretagne recèle de nombreux endroits encore à découvrir qui n’attendent que ton passage😊

      • RAVENNES
      • 28 octobre 2018
      Répondre

      Nous y passerons sûrement cet été . Merci pour le guidage Didier
      👍🏽

        • Didier
        • 28 octobre 2018
        Répondre

        A ton service Emmanuelle! N’hésites pas à regarder les 3 autres articles sur la Bretagne déjà publiés👍🏼

    • Carine
    • 28 octobre 2018
    Répondre

    Super ce blog cela donne envie de visiter la Bretagne

      • Didier
      • 28 octobre 2018
      Répondre

      Le blog est en effet une incitation à découvrir des endroits que nous avons testés. Si notre vécu est partagé alors ce n’est que du bonheur!!😁

    • Line
    • 28 octobre 2018
    Répondre

    Je connais la Bretagne ces magnifiques images donnent envie d’y retourner 🤩 merci pour ce partage de couleurs et d’évasion 👍🏽

      • Didier
      • 28 octobre 2018
      Répondre

      Merci Line pour ton retour. Galettes-crêpes-cidre un trio que je n’ai osé aborder mais qui enrichit les promenades😋

    • Line
    • 28 octobre 2018
    Répondre

    Je connais la Bretagne ces magnifiques photos donnent envie d’y retourner 🤩 merci pour ce partage et ce moment d’évasion coloré 👍🏽

    • Nino Ange Marie
    • 29 octobre 2018
    Répondre

    Cette belle description donne envie de voyager, on a l’impression d’y être, merci Mr le Poète

      • Didier
      • 29 octobre 2018
      Répondre

      Merci Ange-Marie pour ton commentaire flatteur. Il est vrai que j’ai eu plaisir à raconter ces balades au pays des druides.😊

    • Martine
    • 1 novembre 2018
    Répondre

    Belle Bretagne!!!!

      • Didier
      • 1 novembre 2018
      Répondre

      Tu as raison Martine. Mais chaque région recèle son lot de surprise. A chacun de rester le candide touristique et de se laisser surprendre. La Haute-Savoie n’est pas la dernière pour nous apporter cette fraicheur:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *