Sommet le Reculet

Sommet le Reculet et le crêt de neige : le Jura !

Plisse jurassien

Le sommet le Reculet et le crêt de Neige, familyevasion est partie à la conquête des plus hauts sommets jurassiens ! Découverte bucolique mémorable…

Des paysages magnifiques, des chamois qui gambadent le long des crêtes.. au un son de cloches pour parfaire l’ascension ! Que demander de plus ?

Chamois sommet le Reculet

Tiocan… entre buvette, parking et table de pique-nique

A 5 km des Hauts de Thoiry, garez la voiture sur une aire en bord de route (à droite) dénommée le Tiocan. Se désaltérer à la “buvette GAIA” est alors possible. La glace, ce sera après !

Hetraie sommet le ReculetMarchez 500 m (précis !), ne pas dépassez la ferme en contre-bas (lieu-dit En beule), et prendre alors un raidillon à gauche.

Poursuivre l’ascension en traversant une hêtraie puis une sapinière jusqu’à un sentier carrossable (barrière métallique à gauche), gravir alors le chemin qui monte légèrement sur la gauche. Pas de difficulté notable pour ce début de parcours.

Le lieu-dit “La Croisée”

La croisée sommet le reculet

Continuer le chemin forestier jusqu’à un chemin blanc.

Le traverser et poursuivre jusqu’une bifurcation qui correspond à l’arrivée et départ de la boucle proprement dit : lieu-dit La Croisée.

Prendre alors à gauche un chemin caillouteux en quittant définitivement le sous-bois et marcher en direction du sommet le Reculet.

Cirque de Narderans, son de cloches !

Ascension sommet le Reculet

N’oubliez de fermer le portail pour empêcher le bétail de traverser et regagnez la cuvette de Narderans. Vaste pâturage et aire de repos.

Passez en contrebas du chalet (laissé à gauche) et traversez la cuvette Narderans où du bétail laisse joyeusement teinter les cloches !

Rejoindre la ligne de crête vers la droite pour gravir vers le sommet le Reculet (une variante est le passage par la Chaz en direction de la Marie-du-Jura, cela rallonge le parcours de 4 km…).

Sommet le Reculet, à perte de vueCroix le Reculet

Hauteur emblématique de 1719 m, une croix édifiée en 1892 (en opposition symbolique aux protestants et anticléricaux genevois) surplombe la réserve naturelle de la Haute-Chaine du Jura.

Nous assistons alors à un point de vue de 360° où l’arc jurassien, l’arc alpin et le Jura plissé s’alignent… image hypnotique !

Au loin, le célèbre jet de 140 m de la ville de Genève est visible aux abords du lac Léman, qui s’étire à perte de vue.

Jet de Geneve

Après une pause bien méritée, au sommet le Reculet, prendre le sentier herbeux (GR / piquet blanc et rouge) vers le crêt de neige.

En chemin, nombres de chalets se succèdent sur les collines ; leur histoire remonte au 12ème siècle avec les élevages des ovins, puis les vaches ayant remplacé les moutons au 16ème siècle, leur utilité est devenue moindre. Surtout avec la fabrication du gruyère, où un bâtiment laitier sera indispensable à la tâche et transformera l’habitat. Ainsi les villages communautaires furent abandonnés…

Chalet Sommet le Reculet

Sommet Crêt de Neige, changement de décor !

Point culminant du Jura avec ses 1720 m et sa vue exceptionnelle sur le lac Leman et le Mont Blanc que l’on devine.

Encore en juillet, un petit glacier de neige était présent où le paysage est plus escarpé et la roche plus visible, avec quelques crevasses visibles. On parle même de canyon avec des failles rocheuses ! En effet les lapiaz, caractéristiques du crêt et du ruissellement de l’eau, en font un tout autre décor…

Lapiaz

Direction chalet de Curson, on descend…

Vers le Chalet CursonAprès avoir arpenté le sentier du crêt de Neige (1000 m), prendre à droite le chemin étroit qui descend vers l’est (panneau indicateur du chalet Curson).

Descente progressive où le chalet est laissé à droite et empruntez un large sentier pierreux vers “Thoiry devant”.

Redescendre jusqu’à la croisée du départ de la boucle. Un vaste panorama offre alors les lignes anguleuses des bâtiments, dont la ville de “Genève”.

Par l’itinéraire de l’aller, redescendre vers “Tiocan”.

Les plus de cette randonnée

  • L’accès à deux sommets emblématiques de la Haute-Chaîne du Jura (réserve naturelle).
  • La flore diverse avec soldanelle, grassette, sorbier
  • Le panorama à 360° qui ne cesse d’attirer le regard… bien différent selon l’architecture : la ville (est) ou la forêt de sapin (ouest) !
  • Les innombrables chamois qui nous accompagnent avec la magie de leur danse à grimper les sommets jurassiens
  • Variante possible vers Marie-du-Jura (pour les plus endurants)

Familyevasion vous conseille une autre randonnée en Martinique !

Fiche technique

Sommet le Reculet et le crêt de neige

Un des objectifs : les deux plus hauts sommets jurassiens culminent à plus de 1700 mètres et permettent un panorama à 360°. Ne pas rater cette “rando” surprenante qui reste accessible…

Voiture : roulez vers la rue du Quart (Hauts de Thoiry) puis garez-vous sur le parking le Tiocan (à 5 km de Thoiry/commune de départ)

Temps de marche : 6 à 7 h00 (bons marcheurs) dont 1 heure de pause (repas, photo…) ; savoir que l’ascension jusqu’au sommet le Reculet est la plus ardue et nécessite une bonne résistance à l’effort. Ensuite, il n’y a pas de difficulté pour un randonneur même “moyen”.

Altitude du départ 870 m ; sommet le Reculet : 1719 m ; sommet le Crêt de Neige : 1717 m

Dénivelé positif : 989 m ; dénivelé négatif : 980 m

Niveau de difficulté : difficile (bonne aptitude physique)

Balisage : jaune jusqu’au sommet le Reculet, puis blanc-rouge jusqu’au sommet crêt de la beige, puis jaune pour la descente de la boucle vers chalet Curson

Trajet en boucle, sans point de ravitaillement, hormis au parking (Buvette nommée ‘association objectif GAIA’).

Carte Sommet le Reculet

1 – Tiocan 2 – Hêtraie 3 – La Croisée 4 – Cirque de Narderans 5 – Sommet le Reculet 6 – Crêt de Neige

 

Article précédent Article suivant
    • Solène
    • 23 août 2018
    Répondre

    Sympa les paysages 🙂

      • L'équipe de Family Evasion
      • 23 août 2018
      Répondre

      oui ! et diversifié avec l’idée d’atteindre l’altitude la plus haute du Jura… à faire au moins une fois !

    • Didier
    • 26 août 2018
    Répondre

    Content de l’avoir terminé. Les chamois sont les compagnons de cette randonnée. Mais une condition physique initiale est indispensable…Je me suis allongé plusieurs fois pour la montée au reculet du point 4 au point 5 sur la carte et la descente m’a offert quelques ampoules. Au final la découverte de ce parcours en vaut la peine…

      • L'équipe de Family Evasion
      • 26 août 2018
      Répondre

      C’est vrai, comme annoncé, cette rando est notée difficile dans certains guides… mais doucement fera le chemin sûrement ! 😉

    • Martine
    • 8 septembre 2018
    Répondre

    Quel panorama! Les chamois ont un terrain de jeu hors norme !

      • L'équipe de Family Evasion
      • 8 septembre 2018
      Répondre

      Ils étaient superbes mais craintifs, donc ils gambadaient rapidement devant nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *