Port Vauclin tombee de la nuit

Casiers et histoires de pêche au Vauclin

Le Vauclin et ses atouts touristiques

Filet

La commune est connue pour ses magnifiques plages de sable blanc (Pointe Faula) ou encore une côte plus sauvage comme Macabou. Aussi les activités nautiques se diversifient entre le snorkeling ou le kitesurf pour les plus sportifs !

La trace des Caps permet de découvrir un littoral riche en décors qui attire nombre de randonneurs.

arrivée pecheur

Le port de pêche, après le marché en allant vers la pointe Faula, mérite amplement une visite : l’arrivée des canots, la vente des poissons et lambis, la rencontre avec les marins pêcheurs s’inscrit dans la découverte d’un rythme bien défini selon le vent Éole.

Pecheurs au Vauclin

Atelier des casiers de pêche

Philippe et son coequiper

Philippe, marin pêcheur expérimenté, me présente les rouages des différentes occupations se déroulant au port. Le 1erarrêt se fait à l’atelier, où un casier de pêche se confectionne en une journée : assemblage des grillages, lien avec les bois taillés, attache par un fil galvanisé…

Casier de pecheLa forme du casier, en « S » ou en « voute » sera finalisée par la niche pour attirer les langoustes ou poissons, sans solution de sortie.

Le bois utilisé (goyavier, ti-feuille ou ti-baume) est prélevé dans toutes les forêts du territoire mais strictement 3 jours après la pleine lune jusqu’à 3 jours avant la nouvelle lune. Sinon les vers feront leur travail !

assemblage casiers

 

 

 

La plupart des pêcheurs fabrique leurs propres casiers, renouvelant un stock tous les 6 mois.

Déposés à l’intérieur de la barrière de corail, sur les herbiers, les casiers ont une durée de vie de 8 à 9 mois, protégés alors de la houle.

Pêche aux casiers et ses codes

CasiersAvant de partir en mer, les marins se concertent : la météo sera-t-elle clémente aujourd’hui ? Le bouche à oreille remplace les ondes qui donne un bulletin plutôt général. Sans zone prédéfinie, les casiers se placent à 20 m voire 150 mètres de profondeur, selon des amères et autres repères terriens. Les appâts (maquereau surgelé, cuisse de poulet…) seront les leurres pour les poissons (vivaneau, sarde à queue jaune, gorette…). Par forte houle, alliée aux courants, les casiers sont alors déplacés de plusieurs km… l’entraide est alors aux rendez-vous à la recherche du gagne-pain de la journée.

CasiersMais des codes d’initiation sont nécessaires pour une communauté solidaire et respectueuse des éléments de la nature.

Philippe m’expliquait, que les anciens donnaient les « secrets » de la pêche au compte-goutte aux plus jeunes, en vérifiant bien leur motivation et leur engagement.

Nul ne sera sachant, s’il n’est pas méritant… et cela sur des années !

Langouste, un produit saisonnier

Le crustacé est apprécié des pêcheurs, valorisant une prise à 35 € le kilo, au plus fort de la saison. Les restaurateurs subissent l’affluence des touristes friands d’un mets recherché pour sa chair ; la « brésilienne » étant plus charnue que la « royale ».

Casiers et Langoustes au VauclinJuste avant la période cyclonique, les langoustes s’organisent en une procession, fuyant alors les tumultes de la côte ; la pêche est alors fructueuse !

Mais la demande de la clientèle est moindre, faisant alors baisser le prix jusqu’à 20 € le kg. De là des viviers installés, pour garder le crustacé “frais ” à son poids de 500 g…

Très respectueux de la nature, la période de ponte fait relâcher les langoustes gestantes où des centaines d’œufs sont accolées sous la queue.

Appel de la mer !

Vauclin

« Impossible de le décrire, seul le vivre est possible ».

Philippe marin pêcheur casiersAinsi Philippe me confie cet amour pour un élément naturel qu’il connaît depuis son plus jeune âge dans le giron paternel.

Pas un jour sans regarder la Grande Bleue, pas un jour sans vérifier les cordages ou filets… et même sans intention de naviguer, l’envie est plus forte que tout ! Partir sur les flots est alors nécessaire pour répondre à un appel de la mer.

Inutile de résister, la communion est plus grande que tout… même à se frotter la peau par l’eau salée, même à boire une goutte d’océan pour vivre une véritable passion.

Meurtrière pour certains, tous les pêcheurs le savent.

Mémoire d’Ancien

Rene Vauban Pecheur casiersRené Vaubon, 80 ans, est le plus ancien des pêcheurs exerçant encore avec son fils. Fier de son passé maritime, l’« enfant de la mer » a vu évolué les fondements même de la pêche artisanale. Il a participé à la création de la « caisse du crédit maritime mutuelle » et à la coopérative locale. En tant que connaisseur, il transmet son savoir à la chambre des métiers ou autre jeune intéressé. La profondeur, la lune, l’endroit, le courant, l’état du fond… rien n’est laissé au hasard !

Il me montre sa dextérité à fabriquer les « kokaï », petites nasses pour appâts. Sa spécialité !

Liane pour casier

Alors qu’il est satisfait des avancées technologiques comme la balise de détresse ou le DCP (Dispositif de concentration de poisson), il insiste sur l’éducation du pêcheur qui doit honorer la profession en obéissant à des règles précises pour assurer un renouvèlement du territoire maritime.

 

Sincères remerciements à Philippe Nubul, marin pêcheur du Vauclin, ayant partagé avec beaucoup d’humilité et de connaissance, un métier des plus anciens !

image_pdfimage_print
Article précédent Article suivant
    • Patrice
    • 17 mai 2019
    Répondre

    Très beau reportage où l’on découvre un pan de l’activité économique de Martinique. Les photos des scènes de vie sont superbes.

      • L'équipe de Family Evasion
      • 17 mai 2019
      Répondre

      Merci pour ce retour encourageant… Nous poursuivons ces scènes de vie si enrichissantes à vivre et à partager… A bientôt

    • Monique
    • 17 mai 2019
    Répondre

    Bel hommage aux pêcheurs…

      • L'équipe de Family Evasion
      • 17 mai 2019
      Répondre

      Tant mieux si cela est perçu comme un hommage, car Philippe nous a accueilli avec convivialité et nous a présenté avec professionnalisme l’ensemble de la communauté de pêcheurs au Vauclin. Un échange important et constructif.

    • Mercator
    • 17 mai 2019
    Répondre

    Hello !
    Je viens d’apprendre par ton article ce que c’étaient le snorkeling et le lambi (article en lien sympa et instructif).
    Le Vauclin est un espace où il parait bon y vivre. Les habitants paraissent vivre de façon saine et durable.
    La fabrication des casiers est intéressante. La durée de vie de ces casiers, ne dépasse pas 6 à 9 mois. Que font-ils des vieux casiers ? les pêcheurs peuvent-ils les réparer ? Quant au dépôt du casier, les profondeurs sont variables et montre que les pêcheurs sont liés aux humeurs de l’Océan. Je constate que la pêche à la langouste est également respectueuse de la nature. Mais, de loin, cela fait envie d’en manger….
    J’envie Philippe qui précise dans l’article, qu’il voit cette belle mer bleue tous les jours. J’en rêve moi aussi. Je l’imagine depuis ma Franche-Comté et moi aussi elle me manque mais je ne la vois pas souvent, que trop rarement.
    Quant à René Vauban, je constate qu’il reste vif et sur le terrain, prêt à fabriquer des kokaï.
    Merci Carolle pour ce joli article et pour la présentation de ces sympathiques pêcheurs.

      • L'équipe de Family Evasion
      • 20 mai 2019
      Répondre

      D’après Philippe, les casiers en plastique sont ramenés à quai pour être réutilisés ou jetés ; de même pour les métalliques, avec récupération du cordage si possible. Les casiers perdus en mer servent d’accroche pour les coraux qui se développeront dessus ou de niches et nurseries pour les petits poissons.

    • Leuly
    • 18 mai 2019
    Répondre

    Super l’article. Merci pour ce moment de partage.

      • L'équipe de Family Evasion
      • 19 mai 2019
      Répondre

      Partager avec les pêcheurs du Vauclin a été un temps de rencontre et de connaissance… que l’on apprécie à redonner ! Merci à toi !

    • Granier
    • 18 mai 2019
    Répondre

    Bel article et un grand merci aux pêcheurs

      • L'équipe de Family Evasion
      • 19 mai 2019
      Répondre

      C’est vrai Martine ; les pêcheurs ont joué le jeu, en ouvrant leur communauté aux réponses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *