Rando a la journee

Rando à la journée : 3 objets à bien choisir !

Rando à la journée

Familyevasion aborde ce côté pratique “rando à la journée”, en rappelant que les conditions sont différentes pour chacun…

mer rando

Selon l’âge (eh… oui !), le parcours, la zone géographique (un littoral n’est pas une zone volcanique… la Martinique a tout cela !), une saison. Je me rappelle une rando en pleine saison cyclonique à la Dominique… la cime des cocotiers touchant le sol est mémorable !).

Il est bon de s’approprier et d’adapter son matériel à l’objectif « rando à la journée ». D’ailleurs une check-list sera disponible dans le chapitre « fiche pratique »… à revisiter selon la sortie pédestre (article à venir).

sunset rando

Chaussures, réflexion indispensable !

Hassell rando

– Ne pas se tromper dans le choix des chaussures selon la difficulté de la randonnée : dénivelé, poids du sac / impact sol, conditions climatiques, nombre de jour (mais là c’est simple puisque c’est dans le titre !!!)

 

– Qu’il s’agisse du maintien de la cheville, de l’adhérence de la semelle ou de la tige de la chaussure (recouvre le pied), le choix doit correspondre à l’activité choisie.

–  De là, des chaussures de randonnée (à tige semi-montante), de trek (montantes, assez rigides et imperméables), de haute montagne (crampons possibles), de trail (tige basse mais renforcée pour terrain accidenté) ou sandales de marche (terrain plat), les indications sont diverses pour répondre au besoin du marcheur.

Chaussures rando

Mon expérience : en Martinique (randonnées de niveau facile à intermédiaire), j’utilise des chaussures de trail (légères et « bon déroulé » du pied).

passage gue rando

Aussi pour traverser des gués (13 pour la randonnée du « Manikou » !), ces chaussures sont « respirantes ». Elles ne gardent pas l’eau de façon hermétique comme des chaussures de trek. Aussi elles m’ont accompagné pour le 1er Raid des Alizés sur le territoire avec succès !

Sac, une affaire d’équilibre !

Sac gue rando

– De 40 à 60 litres, la capacité opère sur le confort du porteur : la règle des 2/3 du poids sur les hanches et 1/3 pour les épaules élimine bien des inconvénients (ainsi les objets lourds en bas du sac).

– L’équilibre des charges est à vérifier avant la marche avec un ajustement serré avec les sangles. Le haut du sac est « collé » aux épaules pour ne pas favoriser une « bascule » en arrière.

Sac rando a la journee

– Dans un sac, le nombre de poches extérieures permet un rangement optimisé : dans la sangle, par exemple, un petit espace pour les clefs.

– A mon avis, un « plus » est une séparation intérieure qui donne accès à 2 compartiments différents, pour diversifier le repas des vêtements par exemple (selon la règle du plus ‘pesant’ en bas).

– L’idéal pour une femme ne pas dépasser 7 kg, pour un homme 10 kg.

– Une housse imperméable incluse rend bien des services surtout sous nos climats changeants. Ou mieux un sac en nylon imperméable, déjà résistant à l’eau.

Sac bananeraie rando

Mon expérience : préparer un sac « pratique » – même pour une rando à la journée – prend du temps et se prépare la veille.

Je n’hésite pas à refaire le sac (volume, équilibre) et rajouter l’optionnel selon le poids (chek-list/article à venir).

J’utilise pour une rando à la journée de niveau « facile » (pas de matériel) le sac du randonneur ; il est léger, imperméable et agrémenté de nombreuses poches extérieures.

Couteau “rando”

Couteau rando a la journee

– Instrument indispensable, mon grand-père (sans être randonneur…) avait toujours le sien dans sa poche… D’où mon attirance peut être pour cet ustensile souvent caché !

– Des qualités de l’objet sont requises pour une rando : sécurité du système ouverture/fermeture, coté tranchant (mon pouce à la place d’une mangue peut le dire !), légèreté, maniabilité…

Couteau combava rando a la journee

Mon expérience : l’utilisation d’un couteau Deejo, (gracieusement offert) a rempli toutes ces conditions ; les dimensions (11 cm fermé), le « liner lock » et son poids (37g) assurent le côté pratique. L’ acier inoxydable (longévité) ne sera pas détaillée puisque l’utilisation en est trop récente.

Couteau Deejo rando a la journée

Un clip ceinture permet une attache externe. Le cacher, serait un lèse-majesté car il est tout simplement… beau et personnalisé comme on le souhaite ! Atout du randonneur qui se distingue ! 

Article précédent Article suivant
    • Magalie
    • 28 juin 2018
    Répondre

    Hello, j’ai pu faire un tour sur le site de Deejo… les couteaux sont magnifiques! Pour les amateurs, foncez.
    Quant au prestataire Le randonneur, il propose des produits très intéressants pour ce genre d’activité.

      • L'équipe de Family Evasion
      • 29 juin 2018
      Répondre

      Eh be ! des commentaires incitateurs ! merci !

    • Thibaut
    • 5 juillet 2018
    Répondre

    Les couteaux Deejo, ils ont de la classe ! Tant qu’aux chaussures et aux sacs, mieux vaut bien s’équiper évidemment 🙂

    • LOUIS
    • 10 juillet 2018
    Répondre

    Effectivement, ne pas hésiter sur les bonnes chaussures.
    Attention, on se prépare pour le tour de Martinique.

      • L'équipe de Family Evasion
      • 10 juillet 2018
      Répondre

      Lool… le tour de la “Martinique à pied”… qui nous suit ? S’inscrire à familyevasion pour que ce rêve devienne réalité !

    • Clavos
    • 13 juillet 2018
    Répondre

    Article très instructif. En effet quand je vais en randonnée le sac est préparé rapidement avant de partir sans faire attention à l’equilibre.
    Conseils à mettre en pratique lors de la prochaine randonnée : sac, chaussures 😀😀

      • L'équipe de Family Evasion
      • 13 juillet 2018
      Répondre

      Merci pour ce retour kabritte ! Bien équipé est assurément gage de bonne randonnée… prendre son temps dans la préparation de la sortie envisagée est primordiale !

  1. Pingback: Si l'impact carbone changeait notre façon de voyager ? - Family Evasion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *