Lyon… Traboules et trésors d’une vieille ville !

Lyon et ses trésors

Vue aerienne Lyon

Placette LyonLa ville de Lyon… un témoignage silencieux du passé.

A qui veut le percevoir, elles livrent des trésors au coin d’une ruelle, d’une courette, d’une placette.

Je vous propose d’entrer dans le Vieux Lyon par ses chemins de traverses, encore appelés traboules. Baissons la voix, parfois la tête, et pénétrons dans son intimité historique…

Allons trabouler !!

Capitale chargée d’histoire

Lyon fait partie de ces grandes villes chargées d’histoire. Elle a su préserver son authenticité en inscrivant, il y a 20 ans, cinq quartiers dans le patrimoine mondial de l’Unesco.

C’est ainsi que le Vieux Lyon, la colline de Fourvière, la colline de la Croix-Rousse, le centre-ville et la Presqu’île sont devenus la capitale des gones

Croix Rousse Lyon

Vieux Lyon, un combat !

Immeuble Lyon

Tour Rose LyonLe Vieux Lyon, composé des quartiers St Jean, St Paul, St Georges transpire toute l’influence de l’Italie et surtout des Florentins.

Que ce soit l’architecture, le commerce de la soie ou l’activité bancaire, les voisins transalpins y ont laissé leurs empreintes. Celles-ci ont d’ailleurs failli disparaître, au début du 20ème siècle, par un projet de destruction pour insalubrité, mené successivement par les maires Edouard Herriot et Louis Pradel.

C’était sans compter la mobilisation de la population qui permit en 1964, aidée par la loi Malraux, de restaurer ces quartiers de la Renaissance.

Les traboules

Traboule

Les immeubles de couleur ocre-rouge se juxtaposent, s’imbriquent, fusionnent, s’écartent occultant la lumière du jour.

On se déplace alors par des petits passages, ou traboules, qui permettent de passer d’un immeuble à l’autre en économisant l’espace au sol tout en préservant la rare pénétration de la lumière dans les demeures.

Discrets voire invisibles pour le passant innocent, il faut s’engouffrer dans les dédales d’un couloir qui relient des courettes à d’autres arrière-cours.

Ces passages plutôt verticaux, à l’inverse de ceux de la Croix-rousse qui sont horizontaux (bonjour les mollets), sont des raccourcis vers un voyage dans le passé.

Traboules

Tendez l’oreille !

Saint Jean Lyon

Si vous tendez l’oreille à la traboule de la Tour rose, peut-être entendrez-vous murmurer Henri IV à l’oreille de sa jeune épouse Marie de Médicis, fille de Catherine, les promesses faites lors de son mariage à la cathédrale St Jean quelques jours plus tôt… le 16 décembre 1600 !

Galerie Lyon

A moins que vous ne soyez plus sensible à la galerie Renaissance sur trompes de la traboule de l’hôtel Bullioud où le jeune architecte Philibert de l’Orme, connue pour sa réalisation du château de Chenonceau, y a réalisé un magnifique bijou architectural en 1536 à l’âge de moins de 30 ans !

Romantisme à go go !

Escaliers Lyon

Puits angleMais vous ne serez pas déçus des escaliers en vis qui s’élèvent vers cette lumière chérie.

Et les premières marches… ! vous y verrez de jolis petits orifices, non pas pour les souris mais pour l’aération des caves.

Alors que les puits d’angle, où venait s’abreuver la suite du chanoine Chamarier, sont surmontés d’une coquille saint-Jacques concave, symbole de l’amour en Italie.

Je vous avais prévenu cette balade respire le romantisme !

Coquille Saint Jacques

Soyez soyeux…

Soie LyonOn ne peut parler de traboule sans évoquer les soyeux de Lyon.

La soie, matière noble par excellence, était maîtrisée par les italiens. Au 11ème siècle, Saint Louis voulut déjà l’implanter.

Mais François 1er fit véritablement de Lyon la capitale de la soie italienne. En fin stratège, il fit venir les florentins en leur promettant une exonération d’impôts à vie ! Voilà un exemple à méditer !

Croisez Gnafron et Guignol

Guignol

Pour finir ce voyage, laissez-vous séduire par l’hôtel Gadagne ! Du nom des riches banquiers florentins qui furent les banquiers du roi de France !

Cet hôtel abrite maintenant le musée des marionnetteset le musée historique de la ville. Rencontrez les fameux Gnafron et Guignol ! Créés par un canut qui dénonçait alors les conditions sociales des affamés (autre terme révélateur des canuts)…

Saucisson Lyon

 

 

Le « bouchon lyonnais », ce sera « après » … car il s’agit d’une autre histoire !

Texte de Didier de familyevasion !

Familyevasion vous conseille une autre ville à partRennes, si les détails me contaient la ville“.

 

Article précédent Article suivant
    • Laurie Marin
    • 2 septembre 2018
    Répondre

    Superbe article ! Lyon est aussi grandiose que Paris avec toutes ces spécificités, ces architectures et sa merveilleuse gastronomie…

      • L'équipe de Family Evasion
      • 2 septembre 2018
      Répondre

      Lyon nous a agréablement surpris, même si sa réputation l’a précédé ! Pleins de choses à découvrir quelques soient les quartiers… Merci Laurie !

    • Martine
    • 8 septembre 2018
    Répondre

    Lyon est très riche en histoire et la gastronomie aïe aïe , chouette documentaire DIDIER tu peux continuer.

      • L'équipe de Family Evasion
      • 8 septembre 2018
      Répondre

      Encourage le ! Il hésite… mdr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *