« Au Temps des cerises »… en TASMANIE !

Havre de Paix… Hiver glacial

La Tasmanie, bien souvent comparée avec la Nouvelle-Zélande, par les globe-trotteurs se trouve au sud-est de l’Australie (200 km).

Au pays des kangourous

Ainsi parcs nationaux, contrées sauvages, températures relativement froides (glaciales en hiver !), représentent pour nous le « petit havre de paix » au pays des Kangourous.

Loin des grandes villes du continent, elle garde un caractère ilien très pittoresque par son atout « naturel et montagneux ». Faune et flore préservées, comme rarement sur le globe, je pense…

Plus d’un tiers de l’état est classé en réserves naturelles par l’UNESCO

Destination favorite des backpackers !

C’est mon 2ème voyage pendant ces deux années australiennes… cette fois – ci avec l’idée d’y travailler. En effet, c’est la destination favorite et privilégiée des « cherry pickers » pour la saison des cerises !

Cueillette des cerises

Par ferry ou avion, nombreux backpackers rejoignent la Tasmanie pour participer à cette récolte de décembre à février.

Cette cueillette des cerises est très réputée par les locaux mais surtout par les voyageurs pouvant travailler alors légalement sur le territoire.

Cueillette des cerises… le must comme “job en ferme” !

On décroche ce que l’on appelle l’Eldorado des “jobs de ferme” ! c’est vrai que c’est un travail fructueux… dans tous les sens du terme… voire juteux ! 😉 D’ailleurs les salaires deviennent (enfin…) raisonnables en rapport avec le prix du panier.Temps des cerises

Comme tout travail au rendement, « plus vite s’est fait », plus l’accumulation des boxes s’opère.

En fin de journée, le comptage est établi pour connaître approximativement le montant obtenu en dollars (jusqu’à 200 ou 300 dollars… énorme, non ?)…

Ne vous fiez pas ! Le gouvernement (taxes) ne fait pas de cadeaux et sucre (pour garder le registre fruitier…) pas mal le côté financier ! Sniff…

Ambiance assuréeRando Freycinet

Aussi les amitiés se nouent … les projets fleurissent… les échanges vont bon train. Les “accommodations” louées sur le lieu de notre travail (prix modique) nous regroupent autour de cette bonne ambiance !

Ainsi randonnée (parc national de Freycinet pour n’en citer qu’une … !  Wineglass, une des plus belles plages du monde, “cerise” sur le gâteau… lol), festival ou concert ponctuent la saison et alternent avec notre quotidien « au temps des cerises ».

Texte de Maëlle et Elise.

Carnet de route… vers la Tasmanie !

Depuis Sydney, Melbourne, Brisbane ou Adélaïde ? 

  • Vol direct (plusieurs compagnies internationales)
  • Ferry : liaison quotidienne depuis Melbourne

A faire ?

  • Sans conteste, en tant que backpacker, la cueillette des cerises. Moyen financier pour assurer la suite du voyage !

Ne pas manquer ?

  • L’ensemble du territoire mérite le détour. Alors louer ou acheter une voiture pour savourer les moindres recoins de l’état.
  • Un point tout particulier pour le lac Dove : amoureux de la NATURE, passage obligatoire  !
  • Et Maria Island ! Des roches en “chocolat” (painted cliffs) comme j’aime les appeler… un décor de rêves : sortie à la journée ou plus… si affinités ! 😉 ; prendre le ferry à Triabuna.

Anticiper ?

  • La saison hivernale : étant née aux Antilles, la doudoune n’a pas fait partie de ma garde-robe ! Indispensable une partie de l’année… donc ne pas l’oublier ! pour cette région “époustouflante”.

L’équipe de familyevasion vous conseille une autre ville à part … Sydney !

 

Article précédent Article suivant
    • Didier
    • 6 février 2018
    Répondre

    Merci pour ce partage Maëlle et Elise. Il nous reste plus qu’à chanter le temps des cérises…

  1. Pingback: Perth – Broome : en solo… le challenge de la West Coast ! - Family Evasion

  2. Pingback: « Ville incontournable »: Top 5 à découvrir en Australie ! - Family Evasion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *