Voyage aérien : questions / réponses pour apprécier le « bout du monde » ?

Des questions au “fil de l’eau” pour connaitre les chiffres concernant sécurité et droits du voyageur mais aussi quelques astuces “bons à savoir” pour le voyage aérien. 

  1. Voyage aérien, est-ce le moyen de voyager le plus sûr ?

  • Les statistiques le démontrent aisément « vous risquez moins votre vie lors d’un voyage à l’autre bout du monde plutôt que d’aller chercher le pain en voiture au coin de la rue ». La fiabilité du voyage aérien est de 99,99998 %.
  Voiture  Avion
Nombre d’accidents pour
1 million de trajets réalisés
 2 0,4
Nombre de morts pour
1 million de personnes transportées
0,1  0,05
  • Stage “Prêt à décoller” contre la peur de l’avion 

Disponible en France : Paris et Pontoise, Marseille, Montpellier, Grenoble, Metz. Se déroule sur un jour en 3 étapes : gestion du stress, sécurité aérienne, séance de simulateur de vol. 430€ TTC pour les particuliers.

2) Pourquoi le prix du billet augmente du jour au lendemain voire d’une minute à l’autre… ?

  • Notre ordinateur laisse des empreintes virtuelles chaque fois que nous l’utilisons : Cookies et IP Tracking : deux méthodes pour vous faire repérer par les vendeurs
  • Ainsi plus nous nous connectons sur un même site de voyages par exemple, plus notre intérêt fera augmenter le prix du billet.

3) Astuces pour un voyage aérien moins cher ?

  • Règle générale : un billet se vend au prix le plus bas le plus longtemps possible avant le vol (364 jours avant un départ), les prix augmentant avec le remplissage de l’appareil.
  • Aussi si les places pour un vol partent rapidement, le prix augmente. A l’inverse, les dernières places juste avant le départ sont bradées pour partir « à plein ».
  • Parfois les places sont délivrées par lots (chaque lot voit son prix attribué en fonction des ventes des lots précédents, revu à la baisse ou à la hausse). Notre voisin de siège peut donc avoir un prix de billet bien différent du nôtre !
  • Les escales impactent le prix du billet, ainsi que la saison (juillet août haute saison) et le jour du départ (lundi moins cher que le samedi !)
  • La recherche via un site peut porter sur « tout le mois » ou « mois le moins cher » : ainsi les prix peuvent varier du simple au double en changeant de période.
  • En sélectionnant via internet une destination « partout » ou « flexible » : les meilleurs prix s’afficheront !
  • Faites une simulation avec « aéroports de proximité » pour le vol au tarif le plus bas
  • Sans oublier les cartes de fidélité qui donnent de réels avantages
  • Aussi … La meilleure façon est de reconnaître une bonne affaire, aidée également par les comparateurs de prix !

4) A quoi correspond le prix d’un billet d’avion ?

– La partie fixe (ou prix de base) : coût du personnel, achat et l’entretien des avions, carburant mais aussi  prix du repas.

– La part variable due aux différentes taxes :

Billet avion / voyage aerien

  • QW et QX : redevances des passagers pour l’utilisation de l’aérogare (vols domestiques ou vols internationaux)
  • YQ : surcharge carburant dépendante de la fluctuation du prix du pétrole
  • FR : taxe d’aviation civile encaissée par l’Etat.
  • XT : taxe permettant d’assurer la sécurité, le contrôle des passagers et des bagages, etc.
  • IZ : taxe de solidarité reversée au Fonds mondial contre les pandémies, l’UNITAID et à l’alliance pour la vaccination, le GAVI.

5) Pourquoi le prix du billet change d’une compagnie à une autre ?

  • Surcapacité : Plus il y a de places disponibles, plus les prix seront compétitifs
  • Concurrence : Si une destination est très concurrentielle (capacité plus importante), les prix seront moins élevés (ex nouvelles compagnies low cost)
  • Carburant selon le marché du pétrole
  • Croissance économique : si la demande est faible, les compagnies aériennes ont tendance à baisser leurs prix, pour combler une perte financière
  • Enfin les taxes : selon chaque marché et la loi de l’offre et de la demande.

6) Quel remboursement pour un voyage aérien raté ?

  • L’assurance contractée lors de la réservation ou liée à la carte bancaire peut permettre le remboursement intégral du billet si les raisons sont indépendantes de votre volonté (accident, maladie…).
  • Si le ratage de l’avion est une « panne d’oreiller »… le vol est remboursé en partie. Cela correspond au remboursement des taxes… puisque vous n’avez pas pris l’avion !
  • Et la demande de remboursement doit s’effectuer en ligne, sinon 20 % du montant du remboursement peut être facturé au regard de certains frais !

Familyevasion vous conseille l’article suivant dans la même idée de “économiser pour voyager“.

Article précédent Article suivant
  1. Pingback: Voyager c'est d'abord économiser... et si on prenait cela au sérieux ! - Family Evasion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *