Les attraits de Sainte-Rose (Basse – Terre)

 La ville de Sainte-Rose, en elle – même, ne dégage pas une ambiance des plus attractives, le bourg se traverse en quelques accélérations de moteur et pourtant…

Musee Rhum Sainte-Rose

 

Maints atouts agrémentent un séjour de plusieurs jours : les plages, les fonds marins, l’histoire du rhum et ses musées.

 

Commençons par le Grand Cul-de-sac Marin et ses ilets !

Depuis le port de Sainte–Rose, la visite des ilets avoisinants s’impose :

Four a chaux Sainte-Rose

  • Fajou arbore son passé sucrier avec un four à chaud, dont les fissures chuintent son histoire,
  • Caret disparaît peu à peu sous le butoir de l’océan et des ouragans,
  • Blanc réfugie de nombreux oiseaux,
  • Petite Labiche Sainte-Rosealors que les eaux turquoises de La Biche laissent apercevoir de petites raies, barracudas, mulets… ainsi 30 cm d’eau défient les oursins noirs avec des couleurs d’une palette enrichie.

D’autres centres d’intérêts sur ou sous l’eau !

Peche sainte-rose

  • La pêche, de loisir ou professionnelle, permet la vente de perroquets et vivaneaux. Vers 10h, les casiers  sortent des bateaux…
  • Les coraux sont le parc à jeux des “poissons-aquariums”! Spectacle mémorable, surtout au-dessus de l’épave où les carangues animent un véritable ballet !

Mangrove Sainte-Rose

La mangrove des ilets Carénages se découvre en canoë alors que le centre nautique en fait un lieu de connaissances pour les lycéens.

Inutile d’écrire que le port se laisse amadouer par les reflets d’ombre sur les bateaux que distillent les différentes heures de la journée.Ombre sainte-rose

Plages de Sainte-Rose… une vous conviendra !Plage de Cluny Sainte-rose

  • Ma grand – mère dirait « il y en a pour tous les gouts ! » : surfer à Clugny, siroter à La perle, pique-niquer à Tillet, patauger à Grande Anse
  • A chacun son décor et son envie… Tillet m’a inspiré (petite crique protégée) même si … ce jour-là pas de ponte de tortues tant espérée. Peu fréquentée, en contrebas de la nationale, et une belle aire ombragée. J’ai su après “coup” qu’elle serait “naturiste”… pas ce jour là .. ouf !

Sur le chemin des plages les éléments naturels font le bonheur des artistes pour la confection de bijoux alors que la kassaverie mérite son repos de la journée.

 

Le Domaine de Séverin, distillerie ou habitation Marsolle… assurément.

Domaine Severin sainte-roseCompter 2 heures pour une visite diversifiée :

  • Un petit train fait le tour du domaine avec des explications enregistrées pertinentes sur l’histoire de la plantation,
  • Une dégustation large de produits réalisés sur place (hormis le rhum),

Une visite guidée dans un beau jardin tropical menant à l’Habitation principale devenue un musée et un célèbre site de tournage !

Le travail de la canne est rythmé par une roue à aube de 1933 n’ayant plus sa véritable fonction depuis 2010.

 

Egalement la case à « Popo » finalise le parcours avec sa simplicité de travailleuse laissé à l’héritage des visiteurs.case a Popo domaine Severin

Le musée du rhum à Sainte-Rose

  • Des explications affichées sur le savoir-faire d’hier à aujourd’hui (mécanisé à 70 % de nos jours) ; un film de 15 minutes et une dégustation de divers rhums : le fait que celle – ci soit libre, sans aucun commentaire, sur la teneur des arômes m’a pour le moins étonnée. Un rhum ne peut être anonyme… trop d’histoire s’y révèle.
  • Aussi une superbe collection d’insectes : je n’y connais rien en coléoptères et autres… mais assez pour apprécier leur superbe dégradé de couleurs. Formes cylindriques, sphériques, coniques… autant de prouesses que la Nature offre. D’ailleurs les bijoutiers en auraient été inspirés.
  • Pas de photos permises (pourquoi ?), d’où le subterfuge du tag… pris à Sofaïa !

L’écomusée Art… à décocter sans modération !

atelier cacao sainte-rose
Atelier cacao
  • Le maitre des lieux raconte aisément son enfance avec ses lois, ses droits et ses croyances.
  • Nul doute que le jardin créole remplissait la table, guérissait des maux, sans oublier les coutumes pour se protéger des pratiques maléfiques. L’ordonnance du “gadè-zafè” était alors scrupuleusement respectée !

    Trefle écomusee sainte-rose
    Trèfle
  • Recettes culinaires, aides médicinales et herbes médico-magiques au nom évocateur : soulier zombi, Douvan Neg
  • Les Caraïbes utilisaient le trèfle en bain pour se protéger des esprits… Le propriétaire, me rappelle qu’il est encore considéré comme plante de protection… la preuve, il est arraché par les visiteurs !
  • Des cabanons abritent des métiers d’Antan, qui servent aussi à l’éducation des plus jeunes (visites scolaires) : utilisation des jeux d’hier, fabrication de ratière (pour les crabes), préparation du chocolat (sans lait)… fort bon !jouets d'antan ecomusee sainte-rose
  • Puis l’Histoire est contée depuis An Tan Lontan jusqu’à aujourd’hui… des siècles qui ont paru si courts sur ce chemin ludique. Vraiment passionnant !
image_pdfimage_print
Article précédent Article suivant
  1. Pingback: Pas de petits meurtres … mais un Paradis ? - Family Evasion

    • karen
    • 20 mars 2018
    Répondre

    Les ilets au départ du port de sainte rose, le chocolat sans lait et la kassaverie me font envie ! ca tombe bien j’y vais bientot, merci pour le super repérage et la carte explicite 🙂

      • L'équipe de Family Evasion
      • 20 mars 2018
      Répondre

      Trop gourmande Karen! Poursuis le repérage car je pense y retourner… à la recherche d’une recette de ouassou et son beurre de roucou ! N’hésite à m’épauler pour cette “affaire” hihi ! A bientôt !

    • karen
    • 20 mars 2018
    Répondre

    Les ilets en face du port de sainte rose, le chocolat sans lait, la kassaverie me font envie ! ca tombe bien, j’y vais bientot ! merci pour le super repérage et la carte explicite 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *