Bivouac aux pieds des Pitons du Carbet

Ballade pour regagner le bivouac

Eglise morne-vert bivouac familyevasion

Morne-Vert se situe au nord-ouest de l’île aux fleurs (Martinique) dans ce cadre verdoyant des cultures maraîchères aux pieds des Pitons. Au départ de cette commune et de sa jolie église, une ballade des alentours nous permet de regagner le lieu du bivouac.

A 300 mètres d’altitude, le promeneur profite de la vue plongeante sur la mer des Caraïbes. Reflet du jour, d’une eau tranquille qui transmet toute sa paix de vivre…

Tourisme vert à Morne-Vert

maraichers morne vert bivouac

Les ignams, oignons-pays, dachines… agrémentent nos découvertes près des petites routes serpentées alors que figuier-maudits, balisiers… démarquent le sous-bois du quartier Montjoli.

Nous regardons avec insistance le feuillage du bois canon, interrogateurs pour le temps de demain… selon les Anciens, ses feuilles blanches retournées annoncent la pluie !

bois canon bivouac

Les enfants gambadent à la recherche de trésors hypothétiques… Limes, oranges et baies sauvages en feront de furtifs explorateurs car la saveur acidulée freinera rapidement leur enthousiasme… !oranges bivouac

René, guide professionnel et son équipe

Arrivés au campement notre groupe s’organise et s’active entre les tentes à monter, l’apéritif à déguster et les accras de morue à savourer. Tout ce petit monde prend ses marques pour passer une nuit en forêt tropicale où le coassement des grenouilles concurrence le plus véloce des musiciens !

Ce n’est pas si bien dire… René a invité des amis « Tambouyés » et joueur de « Ti bwa » qui finissent la nuit sur un rythme cadencé. Quelques voix montent ‘a capela’ pour accompagner le « son », sans oublier le battement des mains novices qui essayent de suivre le refrain.Tambour bivouac

Une soirée d’Antan Lontan au cœur de notre bivouac !

Remontée de la rivière CapletRemontee riviere bivouac

Descendre puis remontée, la logique de la gravité… Ainsi 400 m de dénivelé nous donne accès à la rivière Caplet pour approcher la flore des cours d’eau. Rouge vif, le candide balisier reste majestueux, au–dessus des roches déversées par la force aquatique.

Ecrevisse bivouac

René n’avait pas oublié l’épervier, épuisette qui se referme sur les « bouc » ou « caca d’or » de la rivière… autrement dit les écrevisses !

Certains voyaient cela dans leur assiette, mais heureusement elles ont toutes regagné leur milieu naturel.

Quant à la mygale cachée derrière sa feuille, nul téméraire n’a osé la déranger !Mygale bivouac

Tout cela… ça creuse… le ‘Ti-nain Lanmori’, au repas du midi, a fait plus d’un heureux… sans décrire le parfum subtil du sorbet « coco » de la sorbetière familiale… !

sorbetiere bivouac

Vrais remerciements à Marie-Line et son agence Voyager Vrai, qui m’a fait découvrir cette belle prestation !

 

Familyevasion vous conseille également un article à propos d’une rando-photo du littoral martiniquais.

 

Article précédent Article suivant
    • Thibaut
    • 5 mai 2018
    Répondre

    Ce bivouac avait l’air super, ça donne envie d’y aller !

      • L'équipe de Family Evasion
      • 5 mai 2018
      Répondre

      Oui, sympa en effet ! La pêche à l écrevisse était une première pour moi et plein de ravissement ! À bientôt pour une nouvelle aventure ?!

    • Karen
    • 6 mai 2018
    Répondre

    Il y a ce type d excursion en Martinique ! Je note précieusement le contact et je ferai !

      • L'équipe de Family Evasion
      • 7 mai 2018
      Répondre

      Eh oui Karen… un petit écrin de nature au morne vert !

  1. Pingback: Contributions et rédactions : à nos claviers ! - Family Evasion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *