Tombolo à Sainte-Marie, un intermittent du spectacle !

Tombolo et sa signification

cordon littoral du tombolo de Sainte-Marie

Un tombolo est toujours une curiosité de la nature car sous l’influence des courants et des vents. Un jour présent, un jour absent, c’est parfois un évènement fugace, où la bande de sable disparait.

Car c’est un cordon littoral qui relie deux zones terrestres : le dépôt des sédiments est alors formé au gré des marées, ou autrement dit au gré du train des vagues.

Celles-ci se rencontrent et papotent en jolies commères laissant une écriture sur le sable…

Tombolo Eglise de Sainte-Marie

Des sites remarquables dans le monde entier

Passerelle Mont Saint-Michel

Un tombolo vient de cette poésie qui s’inscrit comme « une langue de sable qui s’avance dans la mer ». Le globe terrestre regorge alors de ces magnifiques monticules qui se rejoignent par intermittence selon les mouvements alternant ensablement et érosion.

La nature bien sûr crée un tombolo par des processus dynamiques naturels mais la main de l’homme génère aussi un bouleversement du stock sédimentaire. Le bien célèbre Mont saint-Michel est un tombolo secondaire à des travaux de construction.

Berge Couesnon Mont Saint-Michel

Le tombolo de l’îlet Sainte-Marie

Le banc de sable, qui permet de rejoindre l’îlot à pied, émerge des eaux 5 mois dans l’année. Il faut donc être au rendez-vous de ce spectacle intermittent !

Les houles, souvent importantes du côté de l’Atlantique, déversent leur charge sédimentaire sur la face protégée de l’îlet, d’où un saillant triangulaire qui relie alors ce monticule à la côte.

La houle

Les sargasses profitent également pour s’inviter au spectacle donnant une couleur dominante à la carte postale. Les chevaux, eux s’en donnent à crinière déployée, pour rattraper Éole.

Chevaux - Sainte-Marie

Tandis qu’à la saison des pluies, les fortes montées des eaux sur le territoire favorisent l’immersion quasi-totale du tombolo… alors profitons de son apparition éphémère en ce moment même !

Deux ilets

Une fierté historique

Le nom et la naissance de la ville viennent de l’îlet Sainte Marie ; quand les français s’installèrent dans la région vers 1658, après de multiples batailles, ils érigèrent une 1ère croix sur l’îlet.

Tombolo et ilet Sainte-Marie

Puis le fort Sainte-Marie a été construit et servait de rempart contre les éventuels ennemis marins. La paroisse de Sainte-Marie et ses premières habitations sont étroitement liées à l’ilet et à son tombolo car cette petite terre servait de stockage aux différents matériaux de constructions.

Le réseau routier n’existant pas encore, on entreposait alors des marchandises en provenance de Saint Pierre pour le développement du futur bourg de Sainte-Marie. D’où la force de l’histoire qui lie les Samaritains à cet îlot impermanent.

Fiche pratique Tombolo à Sainte-Marie

Commune Nord-Est de la Martinique; îlet de Sainte-Marie : accès libre de janvier à mai (à confirmer auprès de l’office du tourisme)

A savoir :

  • Sentier du côté droit de l’îlet fermé du 1er avril au 31 août (protection par arrêté préfectoral des sternes de Dougall, zone de nidification)Sentier ferme - Tombolo

Penser à compléter la visite de la commune : berceau du bèlè avec son musée, l’église, la distillerie Saint-James sans oublier le musée de la banane.

Pour aller plus loin sur l’histoire du tombolo, lire l’îlet Sainte-Marie, un ancien port d’habitation (texte de l’historien Luc Lerandy)

En lien article sur le Mont Saint-Michel

Sargasses