1

Point négatif croisière : « 6 » impondérables ?

1) Parlons d’abord de ce qui nous pénalise : le budget !

Croisière FDF point negatif

En effet, point négatif essentiel : le budget est « supposé » mais peut rapidement exploser à bord … donc bien vérifier avant l’engagement définitif ce que le contrat contient :

  • Le forfait inclut – il les boissons alcoolisées … si oui, lesquelles ? (thème déjà ébauché dans l’article des astuces

– Après réflexion, nous n’avions pas pris le forfait incluant les boissons apéritives … nous n’en sommes pas de « forts consommateurs »… et rajouter 900 euros (300 X 3 personnes) me semblait exagérer.

– D’autant que nous avions choisi des excursions en dehors du bateau et nous préférions nous installer au petit commerce « du coin » pour savourer le liquide sirupeux choisi !

– En plus, rien (bien au contraire !) ne nous empêchait de commander un vin d’une « « bonne tablée » pour le repas…

Salle jeux point negatif

  • L’accès à l’espace média (TV dans la chambre ou salle de cinéma) est-il payant ?
  • Cela a été une surprise de découvrir que tous les films TV imposaient 8 euros la séance…
  • A cela s’ajoute les jeux « vidéo », que les ados affectionnent tout particulièrement ; sur notre paquebot, existait un « simulateur de voiture de course »… très plébiscité et payant !
  • L’espace casino avec ses machines « à sou » et ses tables de « tapis vert » attirent les joueurs : attention à la facture du jeu dans l’euphorie « la croisière s’amuse » ! Par ailleurs, j’ai vu une personne s’acharner pour récupérer une peluche avec un crochet : il était préférable qu’elle se l’achète !

Spectacle point negatif

  • Les conférences ou spectacles sont–ils libres ?
  • Les excursions sont–elles prépayées ? On peut les réserver à l’avance et ainsi s’assurer de leur disponibilité… 

 

Collations payantes ? il s’agit de repas en dehors du buffet (pâtisserie ou glaces) ou de repas dans des boutiques spécialisées (thaïlandais, coréen, italien…).

cappuccino point negatif

  • Et les photos à acheter… on est « mitraillé »… on est « beau »… comment résister à la photo du commandant ? 😉

Aussi le solde est à régler à la fin du voyage… et les « petits plus » quotidiens peuvent grever une partie financière sous-estimée. Douche froide parfois assurée !

2) Etre « chronométré » pour visiter un lieu touristique

Cela peut sembler un point négatif difficile à gérer pour certains vacanciers. Les heures imposées pour une organisation optimale impactent le temps de la flânerie… on pourrait alors prendre des repères pour espérer revenir… l’année d’après !

3) Sans escale (traversée d’Atlantique…)

Cabine point negatif

– Les jours s’égrènent rythmés par la cadence des flots … musique, lecture, rencontre, temps familial ou en « solo » complètent un « agenda » selon une thématique choisie en amont du voyage.

 

– Mais cela pourrait paraître long… sans un pied au sol, d’autant plus si celui-ci n’est pas très marin !

4) Pour les « geeks », la « cata » ! 

Geek point negatif

L’accès à internet est payant (parfois sans forfait contrôlable…) et peu disponible : les zones en mer sont peu couvertes. Soit vous chargez avant le départ vos séries et jeux préférés… soit vous faites une cure de « désintox » !

5) Autre point négatif : la climatisation

La « clim »n’est pas réglable et les « frileux » peuvent prendre un sacré coup de froid… la « goutte au nez » vous connaissez ? Au moins, le châle « tendance » fera de l’effet pour la « danse des canards » !

6) La proximité

Paquebot point negatif

C’est aussi un choix à considérer par le fait de voyager sur un bateau :

– par exemple, avec un enfant pour ne pas payer une 2ème chambre

– des voisins de table imposés par le planning de la restauration (même si des changements peuvent être réalisés) selon l’humeur et affinité de chacun ;).

 

J’ai voulu aborder ces points négatifs d’un voyage en bateau, mais pour la seule croisière que j’ai effectuée… réellement plus de plaisir que de contraintes !

Eh oui… J’en étais bien étonnée ! donc ne pas avoir des idées préconçues en toute “connaissance de cause” !