1

Sur les traces du Piton Crève-cœur à Sainte-Anne

Le Piton Crève-cœur, un chemin vers l’histoire

Piton creve coeur

Tout d’abord l’histoire s’inscrit de part et d’autre de la balade Sainte-annaise par l’ascension du Piton Crève-coeur.

Que ce soient les murs de l’ancienne sucrerie ou que ce soit la plaque commémorative de l’insurrection de 1870, le parking permet cette halte pour se remémorer un pan d’Antan Lontan.

Allée Piton Crève-coeur

Les vestiges de l’habitation Crève-cœur se devinent depuis le contre-bas du piton. Ce sont les bâtiments industriels de la sucrerie alors que la maison du Maître et la réserve d’eau s’érigent sur les hauteurs de cet ancien volcan. Datant du XIXe siècle, la fabrique fut l’une des habitations les plus importantes parmi les dix-huit que comptait le territoire de Sainte-Anne.

Ruines sucrerie Piton creve-coeur

D’ailleurs la superficie des bâtisses prouve la prospérité du commerce de l’époque. Une vingtaine de cases et plus de 100 travailleurs y étaient dénombrés pour la production de la canne à sucre.

En face de ces ruines, une plaque se dresse en mémoire du Gloriyé Septanm 1870. L’habitation sucrerie incendiée fait partie des lieux phares « sur les traces des insurgés ».

Fresque sur la trace des insurgés - Piton creve-coeur

Porte histoireC’est la 1ère fresque inaugurée dans un projet global de 9 lieux, 9 œuvres pour commémorer le 150ème anniversaire de l’Insurrection du Sud de septembre 1870.

Une plaque émaillée réalisée par Raphaëlle Jacquemin, artiste formée au Campus Caribéen des Arts, se découvre pour « une meilleure transmission de notre Histoire commune aux nouvelles générations ».

Une balade pour un panorama exceptionnel

Escalier pour la balade de Piton Crève-coeurAprès cette page d’histoire, la rando s’annonce par une vaste allée bordée une forêt sèche. Mais ne vous trompez pas, un volcan reste un volcan !

Le parcours, un peu sportif, est d’ailleurs facilité par des escaliers en bois. Des bancs jalonnent le sentier pédestre pour profiter des différentes vues dont la célèbre « femme couchée » du Diamant.

La forêt départementale Petite Versailles partage alors ses ombres et ses murmures. Une 1ère plate-forme donne un aperçu de la baie du Marin, sa marina puis les stigmates de la savane de Pétrification.

1ere Plate-forme Piton creve coeur

Restent 500 mètres à parcourir … puis le top !

Ainsi l’acmé de l’ascension (150 mètres de dénivelé) offre cette vue d’ensemble enchanteresque à 360° ! Une table d’orientation présente alors les éléments à l’infini et nul doute que cette cartographie sublime tous les livres scolaires. Sainte-Lucie pixélise même nos écrans… à l’arrière-plan.

Panorama avec savane de Pétrification

Le retour se fera sur cette même partie rocailleuse puis bifurcation vers la maison du Maître qui nous accorde une végétation plus cactée. La balade étant une boucle, la découverte accompagne chaque pas.

Fiche pratique « Piton Crève-cœur »

Commune : Sainte-AnneFiche pratique Départ Piton Crêve-coeur

Y aller : on laisse le rond-point du Cap Chevalier et on continue vers Sainte-Anne (RD 9) : à 1 km 500 m on emprunte la rue de Bareto indiquant « ruines Crève-cœur » (à gauche) puis 5 minutes de route pour découvrir les ruines de l’Habitation Crève-cœur (large parking).

Intérêt : historique et panoramique (l’un des plus beaux du sud de l’île)

Difficulté : Ascension jusqu’au Piton Crève-coeur de 1 km : 45 min avec pauses « photo » ; dénivelé de 150 mètres ; Niveau 1 indiqué sur le panneau, personnellement je le noterai en 2… (court mais intense !)