1

Road-trip : une organisation au fil de la route … ?

Road-trip, un mode de transport… dans le vent !

Desert australien

Le road-trip, entendez par là, « le voyage par la route » se décline de différentes façons. Car c’est plus qu’un voyage sur la route !

4X4 life backpackers

En effet, ce mode de voyage invite à une longue durée et une longue distance. D’ailleurs des endroits comme la mythique Roue 66 (aux USA) s’y prête… à moins de réaliser celui de Sydney à Perth.

Freecamp - AustralieJ’accompagnais alors Maëlle. Inoubliable traversée du désert…

Vous vous rappelez ?

La période « Covid » a d’ailleurs favorisé, chez certains, cette envie de “lâcher les chevaux”.

Et les concepteurs ont bien développé ce marché.

Devenu fructueux pour l’ensemble des secteurs économiques.

Histoire ancienne du road-trip

En fait, l’homme s’inscrit dans ce mode de déplacements depuis … les pèlerinages.

Avec aujourd’hui l’idée d’un moteur à la différence du cyclotourisme ! Après, rien n’est définitif pour cette catégorie de vacances, hors normes. Même à vélo alors ??

Vie de routard

Par contre l’esprit du road-trip est toujours là, avec cette notion d’venture, de non programmé voire d’une improvisation totale. Cela dépend du temps accordé à ce voyage mais aussi du budget. A ce propos, vous connaissez l’application Tricount pour faciliter les comptes communs ?

Lâcher “les amarres” ou plutôt les “lions du moteur” pendant une année sabbatique ou quelques semaines de congés ne se préparent pas de la même façon…

Mais la planification même minime, est-ce la clef d’un road-trip réussi ? Peut – être pas … mais cela sécurise un peu.

Éléments basiques pour la route…

Moraine Lake Canada

Même si on ne sait pas « toujours où on va dormir, ce que nous allons voir, où même quand nous allons nous arrêter… », l’idée du road-trip n’est pas forcément une destination mais le voyage lui-même. Avec la liberté qui en découle.

être sur la route

La route devient alors l’alliée de tous les jours et de toutes les aventures.

Carte de la NorvegeSinueuse, neigeuse, montagneuse… l’idée est de la parcourir selon nos envies et nos choix qui peuvent se dessiner jour après jour !

Ensuite la pratique se précise entre sa propre voiture, la moto et son aspect grisant, le camping-car avec son confort ou un petit van aménagé.

C’est cette dernière option, qu’Ivane et moi avons choisi pour la Scandinavie. Nous nous sommes arrêtées sur le site wevan pour ce nouveau challenge.

Direction HambourgItinéraire à définir ?

Le choix d’un axe principal… ? Si si ! Entre le nord et le sud.. ! L’est ou l’ouest, il faut choisir !

Il est bon de repérer quelques points de chutes sur le trajet.

L’expérience de mon amie Clara est alors bénéfique pour me rappeler les différentes options pour trouver des aires de repos.

CamperstopsEn van ou camping-car, on recherche des emplacements autorisés … à moins de se cacher dans les bois. Mais le camping sauvage n’est pas toujours autorisé. Sauf en Norvège !

Je laisse le clavier à Clara pour les possibilités :aire de camping car

  • thode archaïque : repérer et noter plusieurs aires de service sur la route avant le départ
  • thode confort : avoir un livre des aires de service pour camping car. Des fois , le loueur le fournit
  • thode aventure : recherche de panneaux sur la route le moment voulu
  • thode hi tech : connections internet (de nos jours, les véhicules de location sont équipés de GPS) ; l’application Camperstop par ex.

Nb : une aire de service peut se situer dans un camping mais il peut aussi s’agir d’une simple aire de service où les services divergent (vidange seule par exemple) gratuits ou payants.

En moto ou voiture, le plus souvent les conditions climatiques se répercutent sur les choix du bivouac, de la tente… ou l’auberge de jeunesse !

Les traversées d’espaces maritimes (les horaires des ferry par exemple) demandent – si le temps est compté – de s’organiser (un peu) en amont.

Pour l’instant, Ivane et moi… nous hésitons …

Copenhague a Malmo

Hirtshals (Danemark a Kristiansand (Norvege)

Faire un détour par Copenhague, direction la Suède, puis Oslo : avantage ce n’est que de la route, mais des km en plus  !

Ou passer par le nord du Danemark et prendre le ferry de Kristiansand – Hirtshals … Sans visite de la capitale du Danemark … snif !

Ou la voie maritime plus longue pour arriver à Oslo

Supports pour l’organisation ?

Telephonie en EuropeSoit on est aventurier dans l’âme et l’impro se lit au goût du jour…

Soit le Net en NorvègeLe guide du routard en explique les méandres…

Soit les guides touristiques et les amis (ou forum) orientent le voyage.

Rappelez-vous l’aide d’Emmanuelle et Damien pour le Japon ! Solène avait alors organisé l’ensemble du voyage… à la minute prêt ! Un régal pour les fans d’un “tempo soutenu” et culturel.

Guide NorvègeDrive your adventure (van en Norvege)Pour les bourses modestes, je pense qu’aujourd’hui le Net supplée le papier (même la version ebook est disponible pour les guides). À moins d’orienter les achats comme ce guide spécifique du van en Norvège !

Chacun donc son trip pour un mode de voyage qui reste dans la conception « loin de tout » et sans les contraintes du « tour opérateur ».

Mais là aussi la multiplication des envies laisse libre cours à l’écriture de son propre voyage !

Plaisir à l’évasion avant tout… ! 😉

Alors cela vous tente ?

partir-com-Norvege