1

ONF, concours photo et contributions !

ONF, organisme national des fôrets

Balisier - Riviere Caplet

Le concours de l’ONF s’est déroulé cet été 2019. Plus de 150 participants pour 20 lauréats dont les photos sont exposées sur les grilles de la Préfecture de Fort-de-France. Familyevasion a été retenu parmi ces 20 finalistes, apportant une crédibilité au travail effectué par la team du site.

Notre équipe retenait – dans un 1er temps – 3 photos puis 1 !

Commentaire photo grille de Fort-de-FranceLe bassin d’eau (et son environnement), à notre sens, représentait au mieux cet équilibre (fragile) que ciblait l’ONF. En effet, la thématique choisie était “la foret et l’eau, équilibre savant“. Un texte (ci-dessous) expliquait le choix de la photo.

Après avoir commenté l’oeuvre de chaque photographe lors d’une courte balade, une allocution rappelant l’équilibre fragile de la nature…  un buffet servi dans les murs de la Préfecture a clos au mieux la séance.

Grand remerciement aux organisateurs de ce concours ! Exposé jusqu’au 27 octobre.

Remise de Prix - ONF

Texte de la photographie primée

Equilibre savant - ONF

L’Homme participe à l’équilibre d’un système écologique en perpétuelle mutation.

La forêt martiniquaise n’échappe pas à cette nécessaire adaptation qui demande surveillance, engagement et compétence pour accompagner les changements de la planète et plus particulièrement du territoire forestier tropical. L’ONF accorde ainsi ses savoir-faire et ses actions auprès d’une nature florissante qui reprend parfois ses droits sur l’action humaine.

Ainsi cette photo reflète l’équilibre savant mais fragile de notre société. 0ù les mesures d’un monde bâtisseur, pour le confort de la société en cheminant l’eau au plus près des constructions, vacillent quand le poids des années se fait pesant… !

Ainsi une canalisation est interrompue… les algues foisonnent, le bassin déborde, les alpinias surplombent. Le mur végétal est éblouissant par sa verdure soutenue et impose ce respect silencieux pour « Dame nature ». Son espace envahit peu à peu la matière bétonnée… fragilisant les structures en place, non pérennes.

La force de l’eau sublime la capture d’écran par son mouvement indompté et souligne la précarité d’une installation aujourd’hui désuète. L’équilibre savant, un jour atteint, est une quête incessante pour son maintien.

Car l’Homme – entre l’eau et la forêt – reste l’étroit maillon d’un mystère entre la vie minérale et végétale. Celui-ci étant un équilibre savant mais vivant en incessante évolution.

1 des 3 photos pré-sélectionnées

Cette troisième photo n’a pas fait l’unanimité du groupe, mais reste interessante par la dynamique de la composition.

Equilibre savant… une branche se dégage de l’envergure pour jouer avec l’eau !

Gradis - concours ONF