1

Fort-de-France, visite picturale loin des clichés !

Fort-de-France, sa baie des Flamands

Fort Saint-Louis

Tour Lumina

 

Fort-de-France se tourne vers la mer entre l’histoire et la modernité.

Trois siècles s’inscrivent au-delà des vagues des Caraïbes. Du fort Saint-Louis, où la marine nationale a élu domicile, à la tour Lumina qui surplombe la pointe Simon.

 

En quelques pas, un plongeon « hors des temps… ».

Plongeon hors des temps

Fort Saint-Louis en nocturneBaie des Flamands ? En rapport avec des juifs hollandais expulsés du Brésil au 17ème siècle qui ont trouvé un refuge en Martinique.

Depuis 2011, la baie s’est parée d’une beauté qui l’a positionné dans les sites pittoresques des « plus belles baies du monde ».

Alors que la plage « La Française » fait des heureux parmi les citadins et noctambules…

L’histoire s’inscrit sur les murs foyalais

Place de la Savane

 

Les palmiers royaux dominent la place de la Savane, subissant le vent des ouragans et les soubresauts de l’histoire.

On écrit alors par une entaille notre mémoire, notre combat et nos larmes.

Ces murs de Fort-de-France sont parfois le reflet de messages bigarrés. Ils nous rappellent que la Bonne Action réverbérée par un simple pare-brise peut s’étendre à “Celui qui réfléchit…”.

Celui qui reflechitB.A. Fort-de-France

 

 

Les signes tendancieux du commerce

vide

En ces temps de « crise », nul doute que le vide des commerces se propage comme un virus, qui hésite encore à frapper plus fort.

Chambre de commerce - Fort-de-France

Brasserie lorraine - fort-dSine die, le commerce ajourne ses commandes ; même si sa chambre s’érige en modèle et que les enseignes orangées encadrent le fleuron d’une célèbre brasserie.

ProueLa proue reste alors assurément le repère dans cette tourmente. Force et caractère, nous devons en posséder tout autant pour « avancer ».


Poings serrés
pour répondre à cette pandémie, le marcheur nonchalant vaque à sa flânerie, alors que la marchande depuis son balcon, surveille la démarche lascive des badauds.

Fort-de-France magasins

Equilibre muralMarchande - rue de Fort-de-France

 

Pourtant le Plus-que Parfait donne une assurance à l’oiseau qui s’abrite… On rêve alors d’un horizon serein comme ces rectangles jaunis et encastrés pour un équilibre mural.

 

Aussi les symboles de la Nature s’immiscent dans les briques lézardées et taguent des archétypes qui animent nos pensées souffreteuses. Le béton est alors repoussé par la capture du regard qui tangue au-delà des mers.

Nature - Fort-de-Francetortue - Fort-de-France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parc mètre

 

Pourtant le parc – mètre nous rappelle à l’ordre et sous-entend, d’un sourire carnassier, la place de l’argent et son impact sociétal.

Mais en ces temps sous “Influence” (jusqu’au moindre mouvement…), le passant quelque peu soucieux aura-t– il un train de vie dispendieux dans les ruelles de Fort-de-France ?

Influences

L’aquarelle des rues de Fort-de-France

droit comme un piquet - Fort-de-Franceborne fort-de-franceDroit comme un piquet, on s’accroche à une borne qui raconte son histoire à cœur ouvert.

Une autre borne nous captive par ses couleurs… Elle jaillit comme un puits de lumière sur des volets clos, cramoisis de pudeur.

 

Parmi le flash de couleurs, le mont d’une nourriture trop rapidement happée s’amoncèle sur les trottoirs dégradés. Une grève et ses connexions urbaines s’imprègnent dans les viscères de la ville…

Déchets

 

 

 

 

 

 

 

 

 

siege - rue de fort-de-france

Banc vide - Fort-de-France

 

Alors que le code de la route s’invite sur nos sièges et nous en interdit l’accès, un banc libre, lui, attend le visiteur…

Dubitatif et songeur, confronté à ses propres rêves.

D’ailleurs, en ces temps de grisaille, qui n’y aspire pas ?

 

Articles similaires pouvant vous intéresser :